Plein d'avatars de Zepeto sourient et dansent sur un fond vert

Dior, Gucci… avec Zepeto, les marques de luxe ont désormais leur métavers

© capture d'écran Trailer Zepeto sur le Playstore

La frénésie du métavers est partie pour durer. En Corée du Sud, le nouveau géant s’appelle Zepeto, et les avatars s'y baladent en Dior ou en Gucci.

Métavers par-ci, métavers par-là. À ce sujet, le monde de la tech est en ébullition. Après avoir décrypté le cas de Roblox, ou l’annonce de Meta par Facebook, direction la Corée du Sud avec Zepeto. Repéré par le Wall Street Journal, ce métavers met en scène le monde de la mode, autour d’un système de vente en ligne de vêtements numériques. Décryptage de cette plateforme en vogue chez les jeunes filles asiatiques.

Le métavers à la mode

Naver a encore frappé. Le Google sud-coréen a fait de Zepeto le nouvel eldorado en ligne des jeunes fans de fashion. Pour en faire partie, vous créez un avatar à votre image, puis vous plongez au milieu d’un monde virtuel ultra-ouvert. D’un jardin luxuriant à une ville italienne, en passant par un marché de Noël, vous êtes libre d’explorer des milliers de zones différentes. Mais le cœur du jeu n’est pas là. Car sur Zepeto, l’essentiel, c’est de travailler son apparence. Et pour cela, l’application a développé tout un marché de la mode virtuelle de luxe. Sur la plateforme, les créateurs indépendants proposent leurs vêtements à des prix plus ou moins élevés. Gucci, Dior, Ralph LaurenLouboutin… de nombreuses marques célèbres ont également fait leur nid sur l’application afin de propager leur influence auprès d’un public jeune.

Sur l’application, on retrouve également de nombreux chanteurs et personnalités publiques qui, à leur tour, peuvent proposer leur merch numérique sur l’application. On y retrouve la chanteuse LISA de Blackpink, ou la chanteuse américaine Selena Gomez. Enfin, certains univers parmi les favoris des adolescents ont leur collection d’objets et de vêtements. Disney ou le manga One Piece ont déjà flairé le bon filon.

Des opportunités commerciales et publicitaires exceptionnelles

Face aux grands métavers en vogue, Zepeto constitue-t-il un véritable rival ? La plateforme n’a été lancée qu'en 2018, mais son potentiel créatif et commercial est démesuré. D’après le Wall Street Journal, la plateforme comptabilise déjà plus de 100 millions de téléchargements sur le Playstore, avec près de 2 millions d’utilisateurs actifs. D’un point de vue commercial, une marque a tout à gagner à se lancer sur Zepeto. D'abord, parce que la plateforme est une clé d’entrée sur le marché asiatique quand la plupart des utilisateurs actifs sont coréens, chinois ou japonais. Ensuite, car près de 70 % des utilisateurs actifs sont des jeunes femmes. À titre de comparaison, 51 % des utilisateurs de Roblox sont des hommes. C’est donc une cible tout à fait particulière que les marques peuvent trouver en ligne. De même, rien que pour les personnalités publiques, leur avatar de star est incorporé dans le jeu comme si l’artiste lui-même défendait ses produits dérivés dans un univers parallèle.

Et si vous n’êtes pas encore convaincu, voilà que le fonds d’investissement japonais SoftBank vient d'investir près de 150 millions sur le protégé de Naver (source : Siècle Digital). Zepeto a décidément de beaux jours devant lui.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.