Des jeunes filles assises allongées sur le ventre dans l'herbe

Street style, Rihanna et stabilité financière : de quoi rêvent les Z pour 2022 ?

© Aline Viana Prado

Post-pandémie, les Z ont toutes sortes d'envies, qu'elles concernent la mode et les paillettes, les combats sociaux, ou les aspirations professionnelles. Tour d'horizon de ce qui fera vibrer la génération Euphoria cette année.

Entre nostalgie exacerbée, désillusion professionnelle, désintérêt politique et éco-anxiété, la génération Z est tiraillée en tous sens, mais ce n'est pas pour autant qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut. En témoigne l'étude* The VSCO Lens : 2021 menée par VSCO (l'application de retouche et partage de photos qui a donné son nom à la célèbre VSCO Girl) publiée fin décembre 2021 nous annonçant de quoi 2022 sera fait...

Envie d'être sapés comme jamais

Après de longs mois à traîner en leggings et hoodies, les Z veulent sortir leurs habits de lumière. « Qu'ils s'habillent pour eux-mêmes, pour leurs amis ou pour les réseaux sociaux, la génération Z est prête à s'étourdir après deux ans à s'habiller pour plus de confort » , souligne VSCO. Si pour 24 % d'entre eux on s'habille avant tout pour se faire plaisir à soi, 7 % des Z déclarent dégainer leur plus belle tenue pour briller sur les réseaux sociaux. Leur filtre préféré pour pimper leurs photos ? Le SS1, un filtre issu de la Street Style Series pour une allure branchée urbex.

Pour rester lookés, la génération Z s'inspire avant tout de ses pairs. Mais pour 28 % d'entre eux, il faut aussi aller regarder du côté des films et des séries des années 90 et 2000. Viennent ensuite les micro-influenceurs et les mastodontes du genre comme les sœurs d’Amelios ou Addison Rae (24 %), ou des célébrités comme Rihanna ou Harry Styles (21 %).

Photo, make-up et peinture : on se raconte en images

Parmi les sondés, nombreux sont les Z à rechercher des exutoires artistiques. « Près de la moitié (46 %) ont déclaré que prendre des photos est l'un des moyens les plus fréquents pour eux de s'exprimer de manière créative, et 40 % ont dit la même chose à propos de faire de la musique. Près d'un tiers (31 %) tient un journal et 29 % d'entre eux dessinent ou peignent. »

Parmi leurs autres modes d'expression favoris, il faut compter le maquillage (27 %) et l'édition d'images ou de vidéos sur les réseaux sociaux (26 %).

Une garde-robe verte et peu coûteuse

Pour choisir leurs vêtements, les Z se basent sur deux critères : le coût (59 %) et la durabilité des produits (57 %). Dans le top de leurs marques favorites, on retrouve donc des enseignes parfois diamétralement opposées en termes de positionnement et de valeurs, comme Nike, Chanel et Shein, géant de la fast-fashion... Pareil pour les marques de cosmétiques ou de soin, où Revlon et Maybelline se disputent le podium avec Rare, la marque plutôt verte lancée par la chanteuse pop américaine Selena Gomez.

Activistes en herbe : dons, vote et volontariat

Plus de la moitié des sondés déclarent « soutenir des combats » importants à leurs yeux, en rapport notamment avec les droits LGBTQIA+, les droits reproductifs des femmes et la justice raciale. Et ils entendent bien continuer l'année prochaine dans la même lancée.

Parmi leurs leviers d'action les plus usités, on retrouve dans l'ordre : le partage des contenus en rapport avec les causes qui leur tiennent à cœur sur les réseaux sociaux (pour 53 % d'entre eux, ouais bon...), le fait d'échanger avec des membres de leur famille ou des amis ayant des avis différents du leur (53 %), voter pour des candidats reflétant leurs valeurs (32 %), faire du volontariat au sein d’organisations politiques ou d'ONG (30 %), faire des dons à des associations (19 %).

Seulement 3 % d'entre eux déclarent ne soutenir aucune cause.

Les bonnes résolutions de 2022

On le sait, les Z ne rechignent pas à parler santé mentale et à exposer leur trauma sur les réseaux sociaux (#trauma-dumping.) En 2022, ils en font même leur objectif numéro un, avec comme horizon la préservation de leur santé mentale et de leur bien-être. Sur la liste de leurs priorités, la recherche de la stabilité financière et d'un travail qui les intéresse.

Méthodologie : sondage conduit sur 1 000 répondants âgés de 14 à 25 ans mené pour VSCO par JUV Consulting du 16 octobre au 9 novembre 2021.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.