Jeune femme aux formes très généreuses et à la taille très fine

Slim thick body : le canon de beauté toxique promu par les sœurs Kardashian-Jenner

© Jay Free

Fesses ultra rebondies et taille de guêpe, cuisses toniques et ventre plat... Les nouveaux canons de beauté qui mixent les influences reposent sur une esthétique défiant les lois de la physique...

Pour obtenir un slim thick body (littéralement un corps mince-épais), tous les moyens sont bons : séances de sport sur-mesure, régimes alimentaires soignés et opérations esthétiques à la sauce BBL (brazilian butt lift, une opération consistant à augmenter le volume des fesses grâce au lipofilling.) Ou comment les standards de beauté deviennent de plus en plus exigeants.

Le nouveau Graal des réseaux : le slim thick body

Le nouveau body type (type de corps) à la mode relève de la recette impossible : le ventre plat de Paris Hilton, les cuisses galbées de Beyonce, la taille fine de Keira Knightley et le fessier rebondi des sœurs Kardashian – post-opérations. Point bonus pour celles qui peuvent cumuler avec le thigh gap de 2013, cet espace vide entre les cuisses, et la poitrine généreuse des années 2010. En deux mots, le slim thick body, c'est celui de Kim Kardashian. Le look heroïne chic androgyne des années 90 est loin, fort loin...

On trouve l'exposition du slim thick body chez les influenceuses, qui l'affichent sur les réseaux généralement en tenues moulantes. Sur TikTok, le #slimthicc (oui avec deux c) frôle les 253 millions de vues et sur le r/HelloIAmSlimThick de Reddit, on partage astuces fitness et marques de vêtements propices à mettre en valeur sa nouvelle silhouette. Côté YouTube, la recherche slim thick génère une myriade de résultats, qu'il s'agisse de diets (régimes), de workouts (entraînements), de goals (objectifs) ou encore de sublimations ou manifestations, des vidéos à regarder en boucle pour se motiver, envoyer des messages à l'univers et obtenir le corps de ses rêves par le pouvoir de la pensée magique. (On est en train de tester cette dernière option. Pour l'instant, les résultats sont mitigés).

Bref, se démener pour avoir un slim thick body, c'est le must do du moment. Et les commerçants ont cerné le filon, avec des e-shops comme Slim Thicc permettant d'ajouter dans son panier des produits permettant d'obtenir le corps rêvé, depuis le corset bien serré aux compléments alimentaires Spirulina.

Malheureusement, adopter un régime alimentaire et sportif ultra spécifique ne suffit pas pour obtenir un fessier digne d'une croupe de centaure. De nombreuses influenceuses ont recours au BBL, une augmentation du volume des fesses grâce à l'injection de masse graisseuse prélevée sur une autre partie du corps, généralement le ventre ou les cuisses. D'après The Guardian, il s'agit de l'opération qui connaît la croissance la plus rapide au monde, alors même qu'elle est à l'origine de nombreux décès. Et la pandémie ne calme pas la tendance, au contraire : d'après l’American Society of Plastic Surgeons les implants fessiers ont augmenté de 20 % en 2020.

D'où vient le slim thick body ?

Comme le montre la vidéo de Buzzfeed récapitulant les différents idéaux de body type au fil de l'histoire, les corps à la mode changent de plus en plus rapidement depuis le tournant du 20ème siècle. Comme l'allure boyish (qui évoque celle d'un petit garçon) des idoles des années 20 ou la silhouette toute en courbes des années 2000, le slim thick body s'inscrit dans une histoire et un contexte bien particulier...

Au début des années 2000, l'idéal de beauté dominant chez les Blancs est Paris Hilton : des membres fins, un ventre presque concave, un buste long. Comme l'explique la youtubeuse Khadija Mbowe, un autre idéal de beauté cohabite avec ce premier modèle. On le retrouve au sein des « racialized black and brown communities » (les communautés noires et racisées) : des cuisses épaisses, un ventre rond, des fesses généreuses, une poitrine ample et pas de thigh gap.

Quelques années plus tard, ces deux idéaux fusionnent : comme le souligne Khadija Mbowe, le slim thick body est la nouvelle itération des influenceurs, celle « que l'on ne peut pas retrouver dans la nature. » En 2014, Kim Kardashian et son célèbre postérieur font la couverture de PAPER : alors que l'usage de la chirurgie esthétique se démocratise à vitesse grand V, un nouveau body type idéal est né, propulsé par les réseaux sociaux.

En 2015, une vidéo Vine devenue virale a rendu populaire l'expression. Deux ado américaines y dansent sur le morceau Jimmy Choo de Fetty Wap alors que le rappeur déclame : « slim thick wit' yo cute ass, ayy / i might buy you a new bag, damn » (mince et épaisse avec ton beau cul, ouais / je pourrais t'acheter un nouveau sac, wesh). Il n'en fallait pas plus pour consacrer l'expression.

Pour certains, le slim thick body relève de l'appropriation culturelle, dans la mesure où il white-wash le corps des femmes afro-américaines, auparavant jugé ghetto (trop vulgaire) et non désirable, pour en faire un idéal de beauté dans une version Instagram blanche et opulente...

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.