Amour astral, couple sur fond étoilé

Tinder, non merci. Pour trouver l'amour, ils préfèrent envoyer des messages à l'univers

© Cottonbro et Harrison Haines via Pexels

Rencontrer son âme sœur via les applications, c'est ringard. La génération Z préfère s'en remettre aux prières cosmiques et aux pouvoirs de ce qu'il convient d'appeler : « la manifestation. »

Attablée à un bistrot parisien, Clara*, 34 ans, énumère ses déboires amoureux, entre premiers rendez-vous ratés et ghosting Tinder. « Il faudrait peut-être que je modifie ma fréquence vibratoire », ironise-t-elle, mi-railleuse, mi-déconfite. C'est d'ailleurs le conseil qu'elle a reçu d'une amie coach de vie branchée new age. D'après elle, il serait possible d'attirer les personnes dont on rêve en modifiant cette fameuse fréquence émise par chacun. Comment ? Par le biais de méditations, journaling et autres illuminations spirituelles, la proposition n'est pas bien claire... Mais à une époque où chamanisme, mysticisme et développement personnel font de plus en plus d’adeptes, la coach n'est pas la seule à trouver pertinent de confier sa vie amoureuse à l'univers.

C'est quoi la manifestation ?

Derrière cette croyance qui secoue les réseaux et fait vendre des bouquins : la manifestation. La manifestation est une pratique un peu fourre-tout qui consiste à visualiser et verbaliser « ses intentions » (ce que l'on souhaite voir se réaliser, en général devenir plus riche ou plus beau), jusqu'à ce que le résultat désiré se produise (ou se « manifeste » ). Véritable couteau suisse de la prière, la manifestation est à fonction multiple : on peut l'activer aussi bien pour devenir millionnaire grâce aux cryptomonnaies que pour rencontrer l'âme sœur...

Popularisée dans les années 2000 par une série de best-sellers comme The Secret de Rhonda Byrne (2006) ou La Loi de L'Attraction d'Esther et Jerry Hicks (2008), la manifestation n'est pas un phénomène nouveau... Pensée positive, prières cosmiques ou encore loi de l’attraction – cette croyance construite autour de l'idée que les individus et leurs pensées formeraient un concentré d'énergie propice à en attirer d'autres similaires – en sont les proches cousins ayant déjà sévi quelques décennies plus tôt. Et comme le dirait Taylor Swift, la mouvance revient « encore plus fort que la mode des années 90 », portée par une génération Z qui s'en gave sur les réseaux.

« La manifestation » se manifeste beaucoup sur les réseaux

Difficile de naviguer sur YouTube sans tomber sur ces vidéos expliquant comment « manifester l'amour. » Si elles font ici des millions de vues, c'est sur TikTok qu'elles cartonnent véritablement, où le #manifestation comptabilise plus de 14,5 milliards de vues.

Ici, qu'essaie-t-on de manifester ? L'autorisation de se faire tatouer, une promotion, un ventre plus plat, mais surtout la rencontre de « l'âme sœur ». C'est le cas de steyannabailey, qui affirme avoir rencontré quelqu'un avec qui passer sa vie après avoir récité ses affirmations positives amoureuses pendant 10 JOURS D’AFFILÉE, ou de candicenikeia qui a ainsi récupéré son ex. (On ne peut que louer la performance et reconnaître que la manifestation est plus rapide qu'une thérapie. Et par voie de conséquence, nettement moins chère.)

L'année dernière, note The New York Times, la coach de vie certifiée Amanda Clayton (96 000 abonnés) assurait qu'il était possible de manifester l’intérêt obsessionnel de la personne aimée en se répétant inlassablement cette phrase : « Quoi qu'il soit en train de faire, peu importe avec qui, il pense toujours à moi. » Aujourd'hui, l'audio d'Amanda a été réutilisé dans plus de 206 000 vidéos. C'est d'ailleurs grâce à ce mantra qu'andromedaislive s'est vue offrir par son crush un sweat-shirt imprégné de son odeur. Les preuves de l'efficacité de la méthode semblent donc à toutes épreuves.

*Le prénom a été changé

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.