Un carlin avec un chapeau de fête sur fond rose

Bouquins, serpillères, plantes vertes... On fait quoi à la maison après avoir annulé nos soirées ?

© Paopano

Moins de sorties, plus de temps passé à la maison ? Voilà ce qu'on fait dans le confort de notre chez nous.

On annule le Gin tonic en afterwork et le concert du jeudi soir pour mater Netflix ? Oui, mais pas que. Certains de nos passe-temps sont parfois plus contemplatifs ou créatifs. Top de ces activités que l'on aime pratiquer entre nos quatre murs.

On se met au vert en prenant soin de nos plantes

En période de réchauffement climatique, cultiver son jardin apparaît comme l'un des derniers moyens de maintenir un lien étroit avec la nature. Comme la bonne plant mom (maman de plante) que nous sommes, on prend grand soin de nos monstera et de nos cactus aux feuilles géométriques. Et on est pas les seuls : aux États-Unis, près de 38 millions de ménages pratiquent avec assiduité le jardinage d'intérieur, dépensant environ 1,67 milliard de dollars en 2020, soit une augmentation de 28 % par rapport à 2019*. Bienvenue dans un monde vert et rutilant.

On fait le ménage et on (re)décore

Des mutations du virus en veux-tu en voilà, un monde qui s'effondre, des guerres qui se déclenchent... Pour se conforter dans notre désir de maîtrise, on brique son intérieur et on refait sa déco. C'est ce qu'indique une étude du Crédoc publiée fin 2021. À la question « si je vous dis vendredi soir, à quoi pensez-vous ?  », on est loin de la beuverie entre potes. 37 % des sondés rêvent d’un plateau télé, 13 % de leur canapé, 34 % souhaitent profiter de leur premier jour de week-end pour faire le ménage et les courses. Une fois que tout est bien net dans sa maison, on passe au DIY et au bricolage. Selon une étude OpinionWay menée pour Alkemics et publiée en mars 2021, près d'un Français sur deux sont des bricoleurs réguliers : 27 % bricolent plus qu’avant les confinements, avec 681 euros de dépenses bricolage par an en moyenne.

On observe les oiseaux de loin

Pas besoin de quitter son nid pour admirer le plumage d'un martinet ou d'un merle. Depuis son balcon ou sa fenêtre, on pratique le birding. Armé de jumelles, on observe OKLM les oiseaux qui vont et viennent dans le ciel ou nichent sur les toits environnants. Preuve de l'engouement pour ce hobby de profs à la retraite, le #birding qui cumule plus de 64 millions de vues sur TikTok, et la popularité croissante de l'application Merlin, qui permet l'identification des oiseaux, a connu une hausse des téléchargements de 175 % en février 2021.

On lit des livres et on le raconte sur les réseaux

Plus besoin d'aller faire la queue au Rex pour être cool, bouquiner est le nouveau clubber. Sur TikTok, les livres ont la cote, la preuve hashtags encore une fois : #booktok cumule près de 50,2 milliards de vues, #shelfdecor, 31 millions, #bookish, presque 7 milliards, et #bookshelf, plus d'un 1,2 milliard... En plus de lire, on parle de livres, on partage ses coups de cœur, on étale ses dernières commandes. Et on se raconte même comment écrire des romans plus vite que son ombre.

On se dit qu'un jour on se remettra à sortir

Rester chez nous en position fœtale n'est pas le plus épanouissant, on en a bien conscience. Du coup on envisage de sortir un jour de notre marasme, mais demain de préférence. Sur les réseaux, on annonce post-déconfinement des étés orgiaques et sauvages (#feralgirlsummer), pleins de fêtes, de sorties et de rencontres. Mais plus tard, okay ?

*Source : le National Gardening Survey de l'année dernière.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.