Sur fond bleu, le dessin de Rihanna en tenue orange

Rihanna : « J'espère que nous avons pu redéfinir ce qui est considéré comme "décent" pour les femmes enceintes »

© Hermione Bosseboeuf

Troquer cuissardes et combi sexy contre robes informes et leggings élastiques, c'est non merci pour la chanteuse.

Ça bouge pas mal chez les mamans... Dorénavant, elles assument la fumette pour être moins stress avec leur progéniture, réinventent le web pour discuter OKLM, et n'hésitent pas à remettre en question l'esthétique policée d’Instagram pour se revendiquer plus famille Simpson que Kardashian. Récemment, c'est la chanteuse Rihanna qui revoit les standards de la maternité (à la hausse), en se refusant tout simplement à enfiler les traditionnels vêtements de femme enceinte.

Envie de fraises ? Non, de lingerie en cuir

À l’annonce de la grossesse de Rihanna, beaucoup de fans s'attendaient à ce que la reine du business derrière les marques de cosmétique Fenty Beauty et de lingerie Savage en profite pour lancer une collection à destination des femmes enceintes.

Eh bien pas du tout. La chanteuse papesse de la mode originaire de la Barbade a préféré acheter en grande taille les habits qu'elle affectionne. Exemple ? Au défilé Dior début mars, Rihanna s'est pointée en robe transparente et lingerie noire...

À Vogue, l'interprète des tubes Diamonds et Love on the brain a expliqué : « Quand j’ai appris que j’étais enceinte, je me suis dit qu’il n’y avait aucune chance que je fasse du shopping au rayon maternité. Je suis désolée, c’est trop amusant de s’habiller. Je ne vais pas laisser tirer une croix dessus parce que mon corps change. (...) J'espère que nous avons pu redéfinir ce qui est considéré comme "décent" pour les femmes enceintes. Mon corps fait des choses incroyables en ce moment, et je ne vais pas en avoir honte. C'est une période de la vie qu'il faut célébrer. Alors pourquoi faudrait-il cacher sa grossesse ?  »

Aucune raison pour Rihanna. Trois décennies après que l'actrice Demi Moore ait été fustigée pour avoir posé nue et enceinte en couverture de Vanity Fair (pas question à l'époque de mettre en scène une femme sexualisée arborant un gros ventre ! ), l'artiste fait la couverture de Vogue US, photographiée par Annie Leibovitz, et vêtue d'une fine et moulante combinaison de dentelle orange.

Crédit photo : Vogue via Instagram

Et pour une fois, l'imagerie tranche radicalement avec celle de madone virginale proposée par Beyoncé et autre Cindy Crawford lors de shooting photo similaires. Comme l'indique Sonia Devillers dans sa chronique sur France Inter, la chanteuse affiche sans complexes « un ventre mûr, un ventre fier, un ventre arrogant, mais surtout un ventre nu », debout en talons aiguilles.

Les vêtements de maternité : un marché à 12 milliards de dollars

En tirant une croix sur le lancement d'une ligne de vêtements destinée aux femmes enceintes, Rihanna s'est refusée à prendre part à un très juteux filon... Comme le rappelle Quartz, le marché mondial des vêtements de grossesse est évalué à plus de 12 milliards de dollars, une estimation qui devrait être revue à la hausse de 4 % chaque année jusqu'en 2028. Sauf si Rihanna nous montre une nouvelle voie ?

Pour Renee Ann Cramer, autrice de Pregnant with the Stars interrogée par The New York Times, le style vestimentaire de Rihanna soulève une question importante : est-ce que la « performance d'une grossesse puissante par une femme riche au sommet de son art » peut contribuer à nous faire revoir collectivement la manière dont on perçoit les femmes enceintes ? C'est en tout cas ce qu'ont confié plusieurs femmes enceintes au média américain Refinery29, à l'instar de Brittany Brewer : « Nous avons toutes la capacité de faire appel à notre Sasha Fierce (ndlr : l'alter ego badass de la chanteuse Beyoncé) intérieure pour embrasser réellement notre ventre rond, embrasser vraiment qui nous sommes, indépendamment de ce que la société nous dit que nous devrions changer. »

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.