2100-bis

2 100 milliards de dollars : le montant historique des dépenses militaires mondiales en 2021

Les États-Unis sont-ils toujours en tête des armées les plus coûteuses ? Où en est le budget militaire de la Russie avec la guerre en Ukraine ? Les réponses ici. 

Malgré les retombées économiques des vagues de COVID-19, les budgets alloués aux armées du monde entier n’ont pas cessé d’augmenter en 2021, selon la SIPRI (Institut international de recherche sur la paix de Stockholm).

L’Asie dépense plus, les États-Unis misent sur la recherche

Pandémie ou non, les données budgétaires réunies ici laissent à penser que les États n’ont pas fini d'investir dans leurs forces militaires. D’après Diego Lopes da Silva, chercheur à la SIPRI, les budgets alloués aux armées ont augmenté de 0,7 % en 2021 à l’échelle mondiale. C’est la septième année consécutive que les dépenses militaires mondiales sont croissantes. Et selon lui, ce rythme de croissance devrait s’accélérer dans les années à venir.

Parmi les plus gros dépensiers, les États-Unis d’abord avec près de 801 milliards de dollars de budget. Fait intéressant, l’achat d’armes par l’armée américaine a décru de 6,4 %, quand les dépenses du pays en recherche et développement des armées ont augmenté de 24 %, reflet d’une stratégie sectorielle tout à fait nouvelle. 

En deuxième place du classement, la SIPRI évoque le cas de la Chine et ses 293 milliards de budget militaire. Notons que ses voisins japonais et indiens ont également misé sur une meilleure enveloppe budgétaire. Enfin, premier pays européen à suivre dans le classement, le Royaume-Uni et ses 68 milliards de budget, soit une augmentation de 3 % de son budget.

Guerre en Ukraine : la Russie 5ème au classement des pays les plus dépensiers dans l’armée

Si les budgets militaires des États n’en finissent pas de croître, la guerre en Ukraine a pesé sur la tendance. En effet depuis un an, les dépenses militaires de la Russie ont augmenté de près de 2,9 %, pour atteindre 65,9 milliards de dollars. Les dépenses russes dédiées au budget défense représenteraient près de 4,1 % du PIB du pays, ce qui en fait la 5ème nation la plus dépensière en matière d’armée. Toutefois, si le budget russe a augmenté, c’est essentiellement dû aux prix élevés des énergies fossiles et du gaz russe en 2021. La SIPRI note également que malgré les sanctions de l’OTAN à l’encontre des Russes depuis l’annexion de la Crimée en 2014, les dépenses militaires russes ont continué de croître, afin de préparer l’invasion en Ukraine.

De son côté, l’Ukraine a augmenté ses dépenses de plus de 72 % depuis 2014 pour atteindre les 5,9 milliards de budget en 2021. Ce qui sur le papier ne fait pas vraiment le poids face au géant russe. Reste à savoir quelles seront les sanctions édifiées par l’OTAN à l’encontre des forces russes, afin de ralentir leur cadence de tir...

Source : SIPRI

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.