premium
premium
Les habitants de la Honey House sur TikTok

TikTok : quand les adultes essaient de vivre comme des ados

Le 11 sept. 2020

Qu’est-ce qu’il y a de pire que des voir des ados enfermés dans une maison faire des challenges TikTok à longueur de journée ? Voir des adultes faire exactement la même chose.

Autrefois paradis des ados, TikTok attire désormais un public bien plus large et plus âgé. En avril 2020, alors qu’un tiers de la planète était confiné, le réseau social chinois a même dépassé la barre des 2 milliards de téléchargements. Mais rassurez-vous, ce sont toujours les ados qui font la loi. L’indétrônable Charli D’amelio et ses chorégraphies énergiques continuent de briller au sommet du TikTok game.

Pour augmenter leur puissance de frappe, les ados stars de la plateforme – ou leurs agents ? – ont eu l’idée de se regrouper dans des « maisons ». Il s’agit avant tout de collectifs de créateurs de contenus, mais il y a bien des villas dans lesquelles certains habitent de façon permanente. La plus populaire, la Hype House dont Charli faisait partie jusqu’en mai dernier, rassemblait les TikTokeurs américains les plus suivis. Grâce à ces « maisons », les différents collectifs TikTokeurs entretiennent des rivalités et alimentent leurs comptes de petits drama. Bref, une vraie émission de télé-réalité – qui palliera peut-être la fin des aventures de la famille Kardashian sur petit écran ? Malheureusement, ce mode de vie collectif séduit aussi les adultes.

The Honey House, l’enfer de TikTok en taille adulte

Bienvenue dans la Honey House ! Sur le même modèle, quatre couples d’aspirantes stars de TikTok ont investi une superbe villa californienne et publient leur vie quotidienne sur le réseau social. Sauf que Dina, Bea, Nick, Evan et les autres ont quitté les bancs du lycée il y a bien longtemps. La situation a tout pour nous mettre mal à l’aise. La vidéo où JT présente les pensionnaires de la Honey House au monde entier a été vue 1,7 million de fois. Et largement commentée – et moquée – sur les réseaux sociaux.

Il faut dire qu’entre le couple de mannequins/coach sportifs, la youtubeuse fitness et les coachs bien-être, on a rapidement l’impression d’être tombé dans le pire de ce que les réseaux sociaux ont à nous offrir.

Challenges idiots à gogo

En termes de contenus aussi, la Honey House ne fait ni dans la diversité, ni dans l’originalité. Les habitants se plient aux règles de TikTok et imitent les ados en espérant devenir leurs idoles. On scrolle donc une succession de challenges made in TikTok idiots, entrecoupés d’astuces à base de post-it colorés sur les murs pour être plus productif et d’exercices pour avoir des abdos d’instagrameuse en seulement 5 minutes.

Pour l’instant, le compte de la Honey House cumule 400 000 abonnés, et son habitant le plus suivi culmine à 82k. On est bien loin des 86 millions de fans de Charli D’Amelio et des 18 millions de la Hype House. Et c’est probablement tant mieux.

Alice Huot - Le 11 sept. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.