habillage
Deux jumelles identiques qui se regardent
© standret via GettyImages

Zynn, l’app qui voulait dépasser TikTok… par tous les moyens

Le 12 juin 2020

Vous avez aimé TikTok ? Vous aimerez probablement Zynn puisque ce nouveau réseau social a tout piqué à son concurrent. Vraiment tout.

Pendant le confinement, TikTok, l’appli star de la génération Z, a dépassé la barre des deux millions de téléchargements. Mais depuis début mai, c’est une autre application qui fait parler d’elle outre-Atlantique. Elle s’appelle Zynn, ressemble à TikTok et depuis le 27 mai 2020, elle est numéro un des apps gratuites sur l’AppStore. Avec trois millions de téléchargements en seulement un mois, ça ressemble à une super success story post-confinement. Mais en y regardant de plus près, on trouve surtout des mécaniques crados et du vol de contenus.

L’autre appli venue de Chine

À la base, c’est l’histoire de deux applis rivales qui se partageaient la Chine et ses millions d’utilisateurs. Douyin, la version chinoise de TikTok, séduit les citadins. Kuaishou, la fameuse Zynn, fait fureur dans les campagnes. Jusque-là, tout allait bien. Et puis, TikTok s’est exporté et a envahi les smartphones européens et américains. Un succès qui attire les convoitises de Zynn qui a décidé de partir à la conquête des États-Unis. Et pas forcément avec élégance.

Pour se faire un nom et recruter des utilisateurs, Zynn a mis en place un système qui incite financièrement à utiliser l’app. La simple création d’un compte rapporte déjà 1$. Inviter cinq amis permet de gagner jusqu’à 110$. Certains commentateurs n’ont pas hésité à qualifier la pratique de vente pyramidale. Le sénateur américain Josh Hawley a même demandé à la Federal Trade Comission d’enquêter sur le sujet.

Du plagiat pur et dur

Zynn n’est pas disponible en France mais si vous voulez savoir à quoi ressemble l’appli, il vous suffit d’aller sur TikTok. Car Zynn s’est largement inspiré du design de sa rivale – qui rappelle lui-même celui d’Instagram. Mais la petite appli qui voulait devenir grande ne s’est pas arrêtée là. Elle a aussi copié les contenus.

Selon Wired, Zynn regorge de contenus qui proviennent d’autres plateformes, souvent avec des logos en filigrane d’autres apps. Poster la même vidéo sur plusieurs plateformes n’a rien d’une pratique étonnante pour de nombreux influenceurs. Mais la journaliste Louise Matsakis a également remarqué que certains profils Zynn ressemblent comme deux gouttes d’eau à ceux présents sur TikTok. Et ces tiktokeurs n’avaient aucune idée de l’existence de leur profil sur Zynn.

Captures d'écran de Zynn et TikTok prises par Louise Matsakis

Encore plus troublant, de nombreuses vidéos sont datées d’avant la sortie de l’app aux États-Unis. La subtilité n’est pas le fort de Zynn puisque le réseau social n’a pas hésité à copier les profils de stars de TikTok comme Charli D’amelio, la tiktokeuse la plus suivie du monde, ou Addison Rae, suivie par près de 45 millions de personnes. On voit difficilement comment ça pouvait passer inaperçu.

Le mercredi 10 juin, Zynn a disparu du Google Play Store à cause des accusations de plagiat. Un porte-parole du réseau social a admis au Financial Times que l’appli « avait fait quelques erreurs en la matière ». Pour le moment, TikTok n’a donc rien à craindre de son rival sur la scène internationale.

Alice Huot - Le 12 juin 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.