Le nombre 880 sur fond bleu avec des casques de réalité virtuelle

Réalité virtuelle : l'effet secondaire qu'on avait pas vu venir

N'est pas as de la réalité virtuelle qui veut.

Peu habitués à déambuler avec un casque de réalité virtuelle sur la tête, ces consommateurs saccagent accidentellement leur télé grand écran et les bibelots de leur salon. Et manquent de se casser une jambe au passage.

880 dollars de dommages dans les maisons

Noël dernier a marqué une étape importante dans la propagation de la réalité virtuelle. En novembre 2021, Meta alias Facebook avait expédié environ 10 millions d'unités de son dernier casque VR. Et pour la première fois, l'application Oculus s'est hissée au sommet des applications les plus téléchargées de l'App Store d'Apple suite aux achats de casques Quest 2. Un phénomène plus funeste qu'il n'y paraît.

Cette récente adoption de la réalité virtuelle par des consommateurs enthousiastes aurait engendré la destruction d'une partie du mobilier des utilisateurs, notamment des écrans plats retrouvés fissurés, victimes collatérales d'explorations d'univers virtuels. En effet, l'assureur britannique Aviva aurait enregistré une hausse de 31 % des réclamations relatives aux équipements de maison, soit une augmentation de 68 % depuis 2016. Et la note est salée. Le montant moyen des dommages des accidents causés par la réalité virtuelle en 2021 : 880 dollars américains.

La Grande Évasion

Notre envie d'ailleurs – un ailleurs protéiforme – est en ce moment particulièrement prégnante. Il y a la pratique du du shifting, qui permet aux Z de s'évader dans une réalité fantasmée, ou le quantum jumping qui entend nous faire accéder à une dimension alternative. Dans les films et séries, les narrations basées sur les univers parallèles sont de plus en plus populaires. En témoignent la récente série Marvel Loki sortie sur Disney+, ainsi que le troisième volet de la saga Spider-Man No Way Home sorti en salle fin 2021, film de super-héros le plus vu en France à date. Dans « la vraie vie » aussi notre envie d'évasion se fait sentir. Cela s'exprime au travail par La Grande Démission, phénomène de démission massif initié aux États-Unis en été 2020. Et dans nos salons, par des casques de réalité virtuelle.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.