Jacques, Kaky, Laylow, Iliona et Myd sur un fond de fumée

Ces cinq artistes francophones ont bousculé la tendance en 2021

© Jacques, Kaky, Laylow, Iliona et Myd

Tendez l’oreille. Ces cinq pépites musicales sont francophones, et ont marqué l’année 2021. Petit récapitulatif pour commencer l'année sur une bonne note.

D’une plateforme à l’autre, de nombreux phénomènes musicaux ont bousculé la tendance en 2021. L’occasion de (re)découvrir les plus surprenants, ou de garnir vos playlists de quelques nouvelles pépites.

Kaky : capturer les bruits, en faire des tubes

L’une des belles surprises de ce top. Avec Kaky, attendez-vous à voir du bricolage de haute volée. D’un crissement de pneu à une table basse, le musicien est capable de sampler tout ce qui l’entoure. Nous l’avions découvert au fil de ses « KakySounds », sessions durant lesquelles Kaky transformait les bruits en morceaux complets. Entre temps, son premier projet « Room 404 » est sorti, et il devrait vous plaire.

Jacques Auberger : à l’ère du streaming, un contre-pouvoir musical

NFT par là, NFT par ci. Si vous avez du mal à comprendre ce qu’il y a de bon dans cette mode des NFT, vous devriez jeter un œil au travail de Jacques Auberger. Dans « Vous », le DJ a divisé son morceau en 194 secondes, qu’il vend en jetons non-tongibles. De cette manière, les droits du morceau sont acquis par les différents propriétaires des secondes, et les recettes sont partagées entre l’artiste et ceux qui l’écoutent. Une première en France en 2021.

Laylow : le prince du rap indé… à l’écran

Avec Laylow, les rappeurs indépendants font leur coup d’État. Considéré comme l’un des personnages les plus créatifs de la scène rap francophone, Laylow a marqué les esprits en 2021 avec « L’étrange histoire de Mr Anderson », un album narratif couplé à un court métrage. À lui seul, Laylow est venu pulvériser les barrières, loin des diktats des maisons de disques.

Iliona :  Barbara vivait à Bruxelles

Difficile de passer à côté des chansons d’Iliona, nouvelle sensation de la scène musicale belge. À 20 ans, la chanteuse sait tout faire, de l'écriture à la composition jusqu’à l’élaboration de sa pochette de disque. Avec son Ep « Tristesse », Iliona propose une variété française délicate et mélancolique qui n’a pas manqué de crever l’écran. 

Myd :  un morceau participatif créé de A à Z à la radio

C’est une année riche en émotions qui s’achève pour Myd. Avant de le voir chanter en roumain dans « Time Time », le musicien est parvenu à composer un morceau en symbiose avec les auditeurs de Radio Nova. L’aventure a duré près de 15 jours, et aura permis à l’artiste de boucler un joli hit de l’été.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.