premium 1
premium 1 mobile
actu_25367_vignette_alaune

Uber-marketing : quels usages pour les marques ?

Le 11 mars 2015

Pionnier de l’économie collaborative, Uber est devenu en quelques années un acteur majeur du transport de passagers. Mais le site propose aussi des dispositifs de communication aux marques. Focus sur le phénomène de l’Uber-marketing par Thibaud Clément, Associé Dirigeant de l'agence Madalana.

Un canal de distribution inédit 

Difficile de passer à côté du buzz : en début de mois, l’étonnante histoire de Gavin Escolar était diffusée aux quatre coins de la toile. Ce jeune designer de bijoux a fait la Une des médias pour avoir astucieusement utilisé son activité de chauffeur Uber comme moyen de distribution pour ses créations. Chaque « course » constituant une opportunité d’interagir, de manière personnelle et personnalisée, avec de nouveaux consommateurs potentiels. Pour une expérience client unique, à chaque fois.

 

Une dimension évènementielle sans précédent

Au-delà de l’aspect humain et communautaire du service, ce qui séduit les marques est la possibilité d’évènementialiser leur communication. A Noël, Treezmas s’associait à Uber pour livrer ses fameux sapins. Lors de l’Eclair Week Fauchon, la célèbre Maison faisait de même, offrant ses nouvelles créations en livraison gratuite. Pour la sortie du film Kingsman : Services Secrets, les spectateurs ont pu bénéficier de codes promotionnels offerts par la 20th Century Fox, leur permettant de se rendre en salle pour assister à la projection. Plus récemment, le magazine de mode en ligne Refinery29 célébrait la Fashion Week de New York en distribuant une édition limitée de son magazine papier à Manhattan, à travers une sélection de voitures Uber.

 

De nouveaux modèles en perspective

Si les initiatives déjà mises en place par les marques ont ouvert la voie de l’Uber-marketing, agences et annonceurs ont à présent un boulevard devant eux pour innover en matière de mécaniques promotionnelles. Parmi elles : pop-up stores ambulants, rides « sponsorisés », distribution de coupons, random acts of kindness façon Cash Cab, sondages ou autres opérations car-to-web et web-to-car. Nul doute que l’Uber-marketing n’en est qu’à ses balbutiements.

 

 

Thibaud Clémnt, Mandalana

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.