Adolescents avec leur smartphone

L'application Gas prend d'assaut les lycées américains grâce à son nouveau concept

© Prostock-Studio

L'application Gas cartonne chez les adolescents américains. Son credo ? Cultiver douceur et bienveillance.

Gas est une application anonyme qui incite les adolescents à dire du bien les uns des autres. Un concept qui cartonne : la semaine dernière, Gas était selon le Wall Street Journal en tête des applications sociales gratuites les plus téléchargées sur l'App Store.

Une application pour se complimenter entre adolescents

Lancé en août 2022, Gas rassemble des millions d'utilisateurs sur le marché très prisé des ados. Actuellement disponible uniquement au sein de 12 États américains, l'application propose aux utilisateurs de répondre à des questions de manière positive et élogieuse sur les autres élèves de leur école. En effet, Gas invite les adolescents à se complimenter (ou à se « gazer » ) mutuellement. Pour ce faire, l'appli permet aux jeunes utilisateurs de répondre à des questions à choix multiples sur les personnes de leur établissement. Ils peuvent ainsi associer le nom d'un de leurs camarades à des superlatifs tels que « la plus belle personne que vous ayez jamais rencontrée » ou « le camarade de classe qui n'a jamais peur d'avoir des ennuis ».

Les personnes complimentées reçoivent ensuite des notifications appelées « flammes », leur indiquant qu'elles ont été choisies.

Par défaut, le vote est anonyme : les gens ne connaissent que le sexe et le grade de ceux qui ont voté pour eux. Les utilisateurs de l'application peuvent toutefois payer pour découvrir les noms de leurs admirateurs ou pour cacher leurs propres noms dans les résultats des sondages. Lors de l'inscription, les utilisateurs doivent renseigner leur lycée et ne peuvent répondre qu'aux questions concernant leurs camarades d'école. Selon, Nikita Bier, président de Find Your Crush LLC qui a développé Gas, l'algorithme de l'application est conçu pour répartir équitablement les compliments entre les élèves. Une fonctionnalité intégrée à l'application permettrait de motiver les utilisateurs à envoyer plus de compliments.

Encourage la bienveillance et les interactions respectueuses

Face aux nombreuses plateformes grand public régulièrement accusées de favoriser le contenu toxique, Gas dénote. Au-delà de la promotion d'une culture de la positivité, l'application ne permet pas l'envoi de messages directs, et les demandes d'amis utilisent le modèle de double opt-in (les deux utilisateurs doivent demander à se voir dans les sondages pour que les résultats soient disponibles, à moins que les deux personnes ne soient déjà dans les contacts de l'autre). L'appli a également développé un système pour détecter et supprimer les utilisateurs susceptibles de créer de faux profils, dans le cas où par exemple un utilisateur n'a aucun contact à l'école qu'il prétend fréquenter.

Il s'agit donc de promouvoir la bienveillance et les interactions respectueuses. Mais le projet peut-il tenir ? Rien n'est moins sûr comme l'observe la newsletter TechTrash : « Un peu comme BeReal, la promesse de Gas est de ne rien faire comme ses grandes sœurs Instagram et Twitter et de mettre l'accent sur l'authenticité et les petits réseaux… Mais est-il vraiment possible de rattraper les erreurs du passé avec des versions 2.0 de réseaux moisis ? En d’autres termes, peut-on faire de bons cookies avec du chocolat tout pourri ?  »

En termes de téléchargement journalier, Gas se classe actuellement devant BeReal et TikTok, ainsi que les applications Facebook et Instagram de Meta, dans l'App Store.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.