habillage
Une femme avec un drapeau Future is female
© Tassii via GettyImages

Sur Tinder, Greta Thunberg fait plus matcher que les footballeurs

Le 6 déc. 2019

La génération Z a envahi la plateforme et fait changer les usages. Tinder fait les comptes avant de passer en 2020 et dévoile les tendances qui ont marqué 2019.

Comme chaque année, Tinder fait le bilan et dévoile les tendances de l’année passée. 2019 a été marquée par l’arrivée massive de la génération Z sur l’application de dating. Un tournant pour Tinder puisque désormais les 18-25 ans représentent la majorité des utilisateurs. Et qui dit nouvelle génération, dit nouveaux usages.

Greta Thunberg plus populaire que Kylian Mbappé

Qu'on les nomme sustainable natives ou philanthrokids, une chose est sûre, les 18-25 ans veulent de l’engagement. Et par engagement, ils entendent plutôt « causes à défendre » que « passer la bague au doigt. »

Ainsi en 2019, cette génération engagée porte haut et fort ses combats même dans une bio Tinder. Les termes « changement », « engagement » et « environnement » sont en tête du Top 10 des tendances sur l’application. Parmi les personnalités les plus citées par les jeunes, l’activiste Greta Thunberg est loin devant les champions du monde de foot Kylian Mbappé et Antoine Griezmann.

Le foot fait donc moins swiper que le climat. Et c’est pareil pour les voyages. Le flygskam étant passé par là, pour matcher il vaut mieux afficher les causes qui nous tiennent à cœur que ses envies de voyage à l’autre bout de la planète. Les millennials recherchaient l’aventure, la génération Z préfère changer le monde.

En revanche, sur la plateforme, le véganisme est en déclin. En France, chez les millennials comme chez leurs juniors, le régime à base de plantes ne fait plus partie des sujets mentionnés dans le profil Tinder. Avec le développement de restaurants vegan et les options végétales de plus en plus présentes, il se pourrait bien qu’on puisse risquer un premier date sans avoir besoin d’afficher ses préférences alimentaires au préalable.

Les générations Y et Z ne swipent pas de la même façon

Cette rétrospective de Tinder nous rappelle surtout que les Z et les Y sont des générations très différentes, qui n’ont pas grandi dans la même société et n’ont pas les mêmes usages. Même si l’expression « OK Boomer » reprise à toutes les sauces tend à créer un fossé entre les plus et les mois de 35 ans, on peut difficilement regrouper Zillennials et Millennials.

Sur Tinder, on le voit du côté de la musique. Les millennials, plutôt nostalgiques d’une époque qu’ils n’ont pas connue, écoutaient les mêmes groupes de rock classiques que leurs parents. Pour draguer sur l’appli de dating, ils affichaient donc leur amour pour les Rolling Stones, les Pink Floyd ou AC/DC. Avec l’arrivée de la génération Z sur la plateforme, place au rap français et actuel. Damso, Lorenzo, Niska, Moha La Squale font donc partie des artistes les plus cités. Mais quels que soient leurs goûts musicaux, c'est dans la région lyonnaise que les swipeurs entre 18 et 25 ans sont les plus actifs.

Alice Huot - Le 6 déc. 2019
À lire aussi
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.