8-10

8 des dix pays préférés des nomades numériques sont en Europe

Envie d’ailleurs, certes, mais pas trop loin ! D'après The Economist, les nomades numériques privilégient très majoritairement l’Europe pour s’échapper de leur routine de bureau. Explications.

Certains voulaient changer de mode de travail, d’autres changer de vie : certains ont réussi les deux ! Mais où sont-ils partis ? Selon The Economist, huit des dix pays préférés des nomades numériques sont en Europe. On vous décrit pourquoi ce n’est pas une surprise.

Wifi, café et coworking longue distance : la nouvelle recette du bonheur

Concilier ses habitudes de travail et sa soif de voyage, c’est possible ! Des milliers de nomades numériques ont fait le choix de l’itinérance, quand le télétravail et leur situation personnelle le permettent. Pour réussir leur évasion et tourner le dos à leur routine habituelle, ces individus ont suivi l’élan généré par la pandémie. Armés d’un test PCR négatif, d’un ordi portable fonctionnel et d’un billet d’avion, ils sont partis d’Helsinki à Lisbonne, profitant des aménagements d’espaces de coworking prêts à les accueillir.

Plus qu’un phénomène de mode, il semblerait que cet élan soit bien parti pour durer !  Aujourd’hui, les travailleurs indépendants ne sont plus les seuls à vivre de cette manière. D’après une étude du cabinet Gartner, près d’un tiers des actifs allemands et français devraient être en télétravail d’ici 2022. À titre de comparaison, en 2019, seul un quart de ces mêmes actifs travaillaient loin de leur bureau.

Pourquoi l’Europe avant la Thaïlande ?

Quelles sont les destinations privilégiées par les nomades numériques ? L’entreprise de télécommunications Circleloop a établi un classement des pays les plus en vogue, en fonction du niveau d’aménagement numérique, du confort de vie, ou du prix des loyers sur place, entre autres. Si le Canada trône en première position, il est suivi de près par le Royaume Uni, la Roumanie et la Suède. Quant à la France, elle est à la sixième place.

The Digital Nomad Index Ranked © Circleloop

De nombreux actifs privilégient les pays européens aux dépens des plages de Bali, et il y a des raisons à cela. D’abord, l'espace Schengen facilite ce type de mobilité et permet d’éviter au maximum de passer d’une administration à l’autre. Certains pays d’Europe ont souhaité tirer profit du phénomène en assouplissant les règles fiscales pour les travailleurs numériques en provenance de l’étranger. À Madère au Portugal, par exemple, l’accompagnement des nomades numériques est au cœur des préoccupations ! Service de réseautage, espaces de travail sans frais, plateformes d’information… Tout est fait pour faciliter leur arrivée. Et le pays aurait beaucoup à y gagner ! À Madère, on estime le budget dépensé sur place par un nomade numérique à une moyenne de 1 800 euros par mois.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.