premium2
Rires, machine à café... des ambiances sonores pour tromper la solitude du télétravail

Rires, machine à café... des ambiances sonores pour tromper la solitude du télétravail

Le 1 mars 2021

Si penser au rire tonitruant d’un collègue bruyant vous met la larme à l'œil, c’est qu’il y a urgence. À tester : six ambiances sonores pour pallier la solitude du télétravail.

Vous n’auriez jamais cru dire ça un jour, mais votre open space vous manque. Même la compagnie de Jean-Mi, ce collègue irritant car débordant constamment de joie de vivre, vous ferait du bien. C’est dire si le télétravail vous pèse. Mais pas de panique ! Internet a toujours la solution. Patrons, CDIstes, freelances, libéraux ou étudiants…, vous devriez trouver, ci-dessous, de quoi faire taire ce silence assourdissant. 

Souvenirs d'open space

Le doux ronron de l'imprimante ou de la machine à café, le cliquetis de la souris et des touches du clavier, l'air conditionné... les bruits familiers du bureau peuvent facilement être retrouvés en ligne.

Sur The Sound of Colleagues, peut-être la plateforme la plus intuitive à utiliser, il est possible de personnaliser une bande son ambiante à l'aide de curseurs.  Même chose sur l'interface légèrement plus « corporate » de Calm Office

Plus réaliste, le site I Miss The Office diffuse, quant à lui, des bruits de manière discontinue et aléatoire en fonction de catégories de sons sélectionnées au préalable. Graphique et amusant !

Afterwork entre collègues

Pour les nostalgiques de l'apéro en Happy Hour, rendez-vous sur I Miss My Bar. Les verres se remplissent, le serveur s'affaire derrière le comptoir, la musique est bonne..., c'est comme si vous y étiez. 

Plutôt cybercafé ou BU ?

Étudiants ou travailleurs nomades, laissez-vous tenter par l'ambiance studieuse d'une bibliothèque ou d'un café. Spotify en regorge ! 

Vous trouverez aussi votre bonheur sur YouTube. Depuis quelques semaines, la tendance des vidéos « gongbang » qui consiste à se filmer, en silence, pendant de longues séances de bachotage, connaît un regain de popularité chez les étudiants isolés par la pandémie.

Margaux Dussert - Le 1 mars 2021
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.