Cadeaux et robots

Les bots de Noël permettent aux Américains de trouver leurs cadeaux... malgré les pénuries

© Egar Soto via Unsplah

Les pénuries n'auront pas raison du Noël des Américains. Pour dégoter leurs cadeaux, ils sont nombreux à utiliser des shopping bots qui scannent les sites des e-commerçants pour trouver la perle rare.

Peluche CoComelon, PlayStation5... Les ruptures de stock dues à la pandémie ont rendu la chasse aux cadeaux compliquée pour certains parents paniqués. Heureusement, il y a Snailbot.

Snailbot, le bot qui vous veut du bien

Snailbot est un bot (comprendre : un agent logiciel automatique ou semi-automatique qui interagit avec des serveurs informatiques) à la mission bien précise : rechercher sur le net des produits devenus introuvables. Autrement dit, Snailbot est un shopping bot. Après avoir scanné l'ensemble des Internets, d'Amazon à eBay en passant par AliExpress, le bot se charge de vous faire livrer l'objet de votre choix à domicile. Coût de la prestation : 99 dollars par mois sur abonnement. « Cela a globalement sauvé Noël », a récemment confié Craig Douglas, électricien américain de 34 ans, au Wall Street Journal. Et Snailbot est loin d'être la seule plateforme proposant ce type de service : il faut aussi compter avec ChatShopper, Ada, Masha.ai, et bien d'autres.

Popularisés par les fanas de sneakers cherchant à tout prix à se procurer les modèles derniers cris en édition limitée, les shopping bots à la Snailbot ont étendu leur service à la recherche de maisons de poupée, figurines tortue ninja, consoles de jeux vidéo et cartes graphiques...

Les bots sont les Grinchs de 2021

Comme le note le média américain, nombreux sont les professionnels à considérer l'usage des shopping bots comme un moyen de court-circuiter le marché. En 2019, les législateurs américains ont d'ailleurs tenté d'interdire leur prolifération par le vote d'une loi, le Stopping Grinch Bots Act, dont appellation s'inspire du personnage créé par Theodor Seuss Geisel (dit Dr. Seuss) dans son livre pour enfant Le Grincheux qui voulait gâcher Noël (How the Grinch Stole Christmas!). La proposition a toutefois été rejetée par le Congrès. Depuis, le recours aux shopping bots a explosé, au grand dam des uns, et à la plus grande joie des autres.

Pour les premiers : les shopping bots favoriseraient la rafle de produits à bas coûts et leur revente, et donc la spéculation. Ils conféreraient également des avantages injustes à leurs utilisateurs, qui pourraient devancer des acheteurs se rendant en magasin. Pour les seconds, les shopping bots sont accessibles à tous, et les râleurs n'auraient qu'à prendre le train en marche...

via GIPHY

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.