habillage
premium1
premium1
Clap for Jinping

Tencent courbe l’échine avec un jeu pro Xi Jinping

Le 23 oct. 2017

Applaudir jusqu’à n’en plus pouvoir… c’est le but du nouveau jeu de propagande lancé par le géant du web à l’occasion du discours d’ouverture de Xi Jinping, au 19ème Congrès du PCC.

Médias, culture, tech, industrie de l’entertainement et du jeu vidéo… rien n’échappe au contrôle du gouvernement chinois, et encore moins tous les 5 ans, à l’occasion du Congrès national du Parti communiste. Le 18 octobre dernier, c’est Xi Jinping qui ouvrait le bal des festivités nationales avec un discours de plus 3 heures censé valider l’orientation amorcée par le régime pour les cinq années à venir.

Clap for Jinping : Tencent chante les louanges du parti

Tous les 5 ans et traditionnellement, des tronçons prédéterminés du discours doivent être ponctués d’applaudissements convenus. Afin d’en célébrer l’ouverture imminente et d’inciter la population à taper des mains (même à distance), Tencent, maison mère de WeChat et de TenPay (l’équivalent chinois de PayPal) dévoilait sa nouvelle création : un jeu mobile adoubant le parti et invitant les Chinois à applaudir le discours de Xi Jinping, littéralement de toutes leurs forces.

À chaque partie, il leur était offert de visualiser un extrait de l’allocution du secrétaire général avant de taper sur leur smartphone pour applaudir autant de fois que possible en l’espace de 19 secondes. Baptisé « Clap for Jinping », le jeu a fait un carton et aurait été téléchargé plus de 400 millions de fois en une seule journée selon What’s On Weibo.

Mais si le leader du web chinois rentre aussi subitement dans les rangs, ça n’est pas par simple gaieté de cœur. Il y a quelques semaines et selon un article du South China Morning Post, l’action Tencent avait chuté de 3,8% à Hong-Kong après que le CAC (Cyberespace Administration of China) ait infligé au groupe une lourde sanction financière pour son manque de coopération dans la suppression de contenus illégaux. Pour Tencent, l’ouverture du congrès du PCC sonnait donc comme une chance de faire amende honorable vis-à-vis du parti…

De la propagande et du fun

Rien de tel qu’une vidéo loufoque ou qu’un bon jeu vidéo pour rentrer dans les rangs. Déjà en 2013, le jeu de tir gratuit Glorious Mission Online permettait aux gamers chinois d’incarner un combattant de l’Armée populaire de Libération et de lutter contre l’occupation japonaise des îles Diaoyutau, perdues par le pays à la fin du XIXème siècle. Un relan patrotique à consommer en ligne gratuitement, et sans modération. En 2015, le clip WTF What’s China gonna do vantait à son tour les mérites du 13ème plan quinquennal du PCC. S’y côtoyaient Albert Eistein et David Bowie aux côtés de Xi Jinping. Voyez plutôt…
What's China gonna do? Better check this music video
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour