Zuckerberg meitu

Souriez, on vous pique vos données

Le phénomène Meitu en est une illustration de plus. Sous couvert de divertissement, vous êtes fichés.

Meitu, c’est l’application qui cartonne en ce moment sur les réseaux sociaux. Un énième avatar de Snapchat qui permet à l’utilisateur de transformer son visage en celui d’un personnage de dessin-animé : le teint est lissé, pâle, les yeux arrondis et de nombreux artifices sont proposés pour plus de Kawaï. Meitu sert pour les selfies ou pour détourner le portrait d’autrui : ainsi Poutine, Donald Trump, paraissent moins effrayants dans cet écrin de conte de fée très kitsch. Le culte du chef en prend pour son grade.

Téléchargeable gratuitement sur les plateformes AppStore (iOS) et Google Play (Android), Meitu, selon Recode, a déjà convaincu 450 millions d'utilisateurs. 450 millions d'utilisateurs qui comme souvent, trop impatients de télécharger une application, n’ont prêté aucune attention aux données laissées, les données GPS notamment. Les experts en sécurité s’interrogent d’ailleurs sur cette nécessité de récupération des données de géolocalisation par l’application. Il est vrai que c’est troublant : nul besoin de données de localisation pour rendre votre visage plus mignon.

Une fois toutes ces données engrangées, force est de constater que Meitu possédera une immense base de fichiers qu’il sera possible de croiser avec des process de reconnaissance faciale. Une mine d’or pour la firme qui pourrait, à terme, desservir les personnes concernées.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

  1. Trinity dit :

    C'est un peu effrayant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.