premium 1
premium 1 mobile
actu_27251_vignette_alaune

Les marques boycottent le clip de Rihanna

Le 7 juill. 2015

Déjà deux annonceurs ont annoncé retirer leurs publicités avant le clip de B***h Better Have My Money sur le site de streaming Vevo. En cause : un meurtre sanglant, une violence sexualisée et des scènes de nudité.

Il n’aura fallu qu’une semaine à Rihanna pour que son clip fasse réagir les marques. Dans la vidéo de son titre B***h Better Have My Money, on découvre une Riri revancharde bien décidée à obtenir son dû, peu importent les moyens mis en œuvre pour y parvenir. En l’occurrence, au cours des 7 minutes que dure le clip, on la voit kidnapper une riche femme, la torturer allègrement à coups de baillons, de suspension par les pieds et pour finir  par une noyade, avant de s’occuper du mari de celle-ci.

Jugé trop explicite, deux annonceurs ont déjà décidé de ne plus faire de pub avant le film sur Vevo : Kuoni, agence de voyage en ligne, et Co-op, une entreprise coopérative du Royaume-Uni. Chris Sonne, un porte-parole de Co-op, a déclaré : « Ce n’est certainement pas le type de contenu avec lequel nous souhaitons être associés ». Une initiative saluée par Vivienne Pattison, du lobby Mediawatch-UK : « C’est fantastique que les annonceurs commencent à prendre leurs responsabilités et ne soutiennent pas cette vidéo incroyablement choquante. J’espère que d’autres vont suivre ». Et pour cause : les marques achètent souvent des « packages » sans savoir où leurs publicités ont été diffusées. KFC ou Vodafone se retrouvent ainsi parmi les marques à faire de la pub avant le clip de BBHMM. Vivienne Pattison a par ailleurs exprimé ses inquiétudes quant au manque de précautions de la part de Vevo, craignant que de nombreux enfants puissent accéder à la vidéo.

On vous laisse la (re)découvrir… 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.