habillage
premium1
premium1
actu_28221_vignette_alaune

« Homeland est raciste » : la série piégée par des graffeurs

Le 15 oct. 2015

La série américaine censée illustrer l’activité de la CIA, notamment au Moyen-Orient, a été piégée par trois street-artists lors du tournage de l’épisode 2 de la saison 5 diffusé en début de semaine aux Etats-Unis.

Les graffeurs Heba Amin, Caram Kapp et Stone, qui avaient été engagés pour rendre « plus réaliste » un camp de réfugiés syriens au Liban dans lequel se rend l’héroïne de la série, n’ont pas tout à fait respecté les instructions qui leur avaient été données : ils ont fait passer des messages sous forme de tags sur les murs du camp, disant « Homeland n’est pas une série », « Cette série ne représente pas les opinions des artistes », ou encore « Homeland est raciste ».

Un détail que les producteurs n’ont pas remarqué. Ils n’ont pas cherché à comprendre ce qui était écrit, ces graffitis n’étaient pour eux qu’un élément visuel pour rendre le décor plus « crédible ». Mais les arabophones qui suivent la série ne l’ont pas laissé passer !

Homeland, qui a pourtant reçu de nombreuses récompenses et qui bénéficie d’une audience plus que confortable, est très controversée.

En cause, le racisme présumé de la série, qui traite de sujets actuels et bouillants, comme les guerres provoquées par le terrorisme, l’Etat Islamique, et les différents idéologiques entre les Etats-Unis et le Moyen-Orient. L’année dernière déjà, le gouvernement pakistanais s’était insurgé de la manière dont Homeland avait représenté le pays.

Les artistes se sont expliqué dans un communiqué, affirmant que « La série a la réputation d’être la série télé la plus intolérante pour son inexactitude, et sa manière hautement biaisée de représenter les Arabes, les Pakistanais et les Afghans, ainsi que les villes de Beyrouth, Islamabad - et le prétendu monde musulman en général. Durant quatre saisons, “Homeland”, qui entre désormais dans sa cinquième, a maintenu cette dichotomie entre des Américains protecteurs, photogéniques, et surtout blancs, contre la menace diabolique musulmane ». 

 

  

 

Source photo: Purebreak

L'ADN - Le 15 oct. 2015
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.