premium 1
premium 1 mobile
elephant

7 géants du Web contre le trafic d'ivoire

Le 29 août 2016

Pour célébrer la journée mondiale des éléphants, des entreprises de l'e-commerce et des réseaux sociaux s'unissent pour lutter contre le trafic de produits dérivés d'espèces sauvages.

 

En collaboration avec WWF, TRAFFIC et IFAW (Fonds international pour la protection des animaux), eBay, Etsy, Gumtree, Microsoft, Pinterest, Tencent et Yahoo! ont décidé d'adopter un cadre réglementaire global. Objectifs : identifier les produits interdits et éliminer les failles qui permettent aux criminels de se livrer plus facilement au trafic d'espèces sauvages en ligne. En faisant front commun, les acteurs de l'industrie technologique veulent ainsi couper court au jeu du chat et de la souris qui voit les trafiquants migrer d'un site à l'autre pour éviter d'être démasqués.

 

Le problème est loin d'être résolu, mais cet accord crucial est un premier pas pour qu’Internet cesse d’être le vecteur du trafic d’animaux sauvages.

Ginette Hemley, Vice-présidente WWF

Pour rappel, environ 100 000 éléphants ont été tués pour leur ivoire en seulement trois ans, et le braconnage des rhinocéros a augmenté de 9 300 % en Afrique du Sud entre 2007 et 2014. Les populations de tigres ont quant à elles chuté de 97 % au siècle dernier et ne comptent plus qu'environ 3 900 individus en liberté. Enfin, plus d'un million de pangolins ont été victimes du braconnage au cours des 10 dernières années.

 

Ginette Hemley, Vice-présidente du WWF, déclare : « Pour surmonter les grands enjeux comme la criminalité liée aux animaux sauvages, chacun doit apporter sa pierre à l’édifice. En mettant le pouvoir et la capacité d'influence des grandes entreprises au service des causes que défendent les groupes de conservation, cette alliance constitue une avancée formidable et contribuera à protéger les espèces menacées contre le trafic en ligne. Le problème est loin d'être résolu, mais cet accord crucial est un premier pas pour qu’Internet cesse d’être le vecteur du trafic d’animaux sauvages. »

 

On serait fiers que la French Tech s’y mette aussi…

 

Pour en savoir plus sur le détail des mesures, cliquez ici.


Crédit photo Alexandre Chambon

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.