habillage
Une femme rousse avec un chat gris sur les genoux en train de travailler sur un ordinateur portable
© RgStudio via Getty Images

Télétravail : souplesse des employeurs, compensation financière… qu’en pensent les Français ?

Le 19 mars 2020

De nombreuses personnes sont contraintes au télétravail pendant la période de confinement. Et selon 50% des salariés, ça pourrait être une bonne nouvelle pour la flexibilité des entreprises.

Le gouvernement français impose le télétravail pour tous les postes qui le permettent afin de stopper la pandémie de Covid-19. Glassdoor, plateforme de recrutement et de notation des entreprises, a étudié le comportement des Françaises et Français pour comprendre leur ressenti face à la situation.

Un sentiment plutôt positif par rapport au télétravail

79% des personnes interrogées dans le cadre de l’enquête se sont prononcées en faveur du télétravail pendant la période de pandémie. 65% estiment que les outils et applications à disposition leur permettent d’être flexibles quant à leur lieu de travail, et efficaces. Les répondants sont 56% à espérer que ce contexte particulier permettra aux entreprises d’assouplir leurs politiques quant au travail à domicile.

Un rythme plus libre… mais aussi plus de distractions

Le principal avantage du télétravail selon les personnes interrogées ?  Pouvoir mieux gérer son temps et travailler à son rythme.

En revanche, un tiers des répondants estime ne pas se faire entièrement confiance pour travailler à domicile sans se relâcher. Les principales sources de distraction ? La télévision (27%), les tâches ménagères (19%) et les médias sociaux (19%).

En période de confinement s’ajoute un autre « obstacle » : celui de la vie de famille, qui s’immisce inévitablement dans les journées de travail. 39% des personnes interrogées estiment que s’occuper des enfants est ainsi leur plus grande distraction.

Une compensation financière pour dépenses particulières ?

Les travailleurs et travailleuses apprécient les économies liées aux frais de transport (58%) et de restauration (28%), mais d’autres dépenses les inquiètent. 42% des personnes interrogées voudraient pouvoir réclamer le remboursement de leur facture Internet, 25% celui de leur facture de téléphonie mobile, et 21% celui de leur facture d’énergie. Le tout, aux frais de l’employeur…

Mélanie Roosen - Le 19 mars 2020
À lire aussi
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.