premium1
premium1
Un homme et une femme qui travaillent sur leur ordinateur
© Pexels

Le top des outils pour télétravailler

Le 29 oct. 2020

C’est reparti pour un tour ! Pour beaucoup, le reconfinement est synonyme de retour au télétravail. On fait le point sur ces outils qui vont redevenir nos meilleurs amis.

Article initialement publié le 16 mars 2020 et mis à jour le 29 octobre 2020.

Zoom, l'indispensable

On ne présente plus Zoom, grand gagnant du premier confinement. Le chiffre d’affaires de la plateforme de visioconférence a augmenté de 169% par rapport à 2019 et son nombre de clients a grimpé de 90%. Pourtant, entre les failles de sécurité de la plateforme et la fatigue engendrée par les réunions en vidéo, Zoom est loin d’être l’outil providentiel. En ce qui concerne la sécurité, Zoom vient d’annoncer le chiffrement de bout en bout pour tous les utilisateurs. Pour la « Zoom fatigue », on n’a pas encore de solution.

C'est gratuit (au début et en petit comité), et c'est par ici.

Slack, évidemment

Ultra facile d'utilisation, Slack permet de créer sur une même plateforme différents chat en fonction des sujets à aborder et des personnes impliquées. Gratuit, l'outil permet de (presque) réduire à néant la quantité de mails échangés, ça fait toujours plaisir.

Il est possible bien sûr de créer des canaux de communication, en plus de ceux dédiés à la présentation PowerPoint de jeudi et aux fiches de paye, pour parler exclusivement de GIFs de chats ou de la prochaine soirée escape game entre collègues enthousiastes.

Mais attention, Slack peut aussi devenir un outil de surveillance...

Monday, pour ceux qui veulent s'essayer à autre chose que Trello

Pour la gestion de projets, Trello apparaît pour beaucoup comme une évidence. Sauf que parfois, on a juste envie d'essayer autre chose...

Trello, plus connu et plus ancien, permet de mieux organiser des tâches, tandis que Monday, plus complet, facilite la gestion de projets dans son ensemble, englobant aussi bien les volets RH que commerciaux.

Trello est gratuit, et Monday, payant après 30 jours.

Calendly, pour programmer ses rendez-vous

« Ah oui mais non car j'ai calé autre chose entre-temps/j'avais mal noté/mon chien l'a mangé. » Dans le monde de l'entreprise, y a-t-il une tâche aussi rébarbative que la prise de rendez-vous ?

Histoire de se simplifier la vie, Calendly propose de planifier des réunions sans avoir à en passer par 67 échanges de mails : c'est votre interlocuteur qui choisit le créneau qui lui convient en fonction de vos disponibilités affichées. 

Spark, éviter d'être noyés sous les mails inutiles

Plus de télétravail = plus de mails à traiter. Dans le tas, très peu seront réellement importants... Pour éviter de crouler sous les informations qui ne servent à rien, Spark a développé un algorithme qui permet de ne recevoir des notifications qu'en cas de messages qui vous intéressent.

Petit bémol : la solution n'est pour l'instant disponible que sur iOS, Mac et Android. Les afficionados de Windows vont devoir attendre un peu...

TeamViewer, pour tous les SOS de l'IT

Un bug incompréhensible ? Une application qui ne s'ouvre pas, ou un virus informatique ? Pour éviter de rester le bec dans l'eau alors que vous êtes à peu près aussi doué.e.s que ma grand-mère en informatique, téléchargez TeamViewer.

Le logiciel s'installe sur votre ordinateur et permet à une personne (plus douée que vous) de prendre le contrôle de votre ordinateur à distance et avec votre accord pour régler ces petits difficultés qui peuvent vous faire perdre beaucoup de temps pour pas grand chose.... 

Klaxoon, partager des idées comme sur un tableau blanc 

C'est le Français de la bande, on aime bien. Klaxoon permet de brainstormer en équipe, comme on dit de l'autre côté de l'Atlantique. La solution propose l'équivalent d'un tableau blanc, accessible de tous types de terminaux par personne sur site ou à distance, où échanger des idées sous forme de textes, d'images, ou de vidéos...

Zencastr, pour enregistrer des podcasts

Ce logiciel qui ne nécessite pas d'installation permet d'enregistrer des interviews à distance, à deux ou à plusieurs, comme si vous étiez en studio. Tout ce qu'il faut, c'est un ordinateur doté d'un micro.

Comment ça marche ? L'organisateur de l'interview envoie aux participants un lien grâce auquel les invités se connectent à la session d'enregistrement. Quand tout le monde est prêt, on clique sur « enregistrer » Une fois l'échange terminé, chacun dispose de sa piste audio, à monter ensuite comme bon vous semble.

En ces temps de coronavirus, c'est gratuit pour des sessions illimitées, et pour autant de participants que vous voulez.

De là à dire que les outils c'est la vie, il n'y a qu'un pas.

Laure Coromines - Le 29 oct. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.