habillage
premium 1
premium 1
consultation-citoyenne-mode
© Björn Forenius via Getty Images

Consultation citoyenne : qui a des idées pour une mode plus responsable ?

Le 7 sept. 2020

Bonne nouvelle ! L’une des industries les plus crados se renouvelle ! Environnement, société, engagement éthique… la mode lance une grande consultation citoyenne.

Que ce soit sur l’environnement ou sur la société, le bilan RSE de la mode laisse à désirer. Le secteur reste le cinquième plus gros émetteur de gaz à effet de serre, malgré des initiatives comme le Fashion Pact. Un projet qui sonne bien sur le papier – réinventer le secteur sur une base saine – mais non contraignant pour les entreprises.

Pour accélérer un peu le mouvement, le collectif Paris Good Fashion lance une consultation citoyenne au niveau national afin de récolter les bonnes idées.

Circuits courts, environnement et seconde main

Les propositions recueillies sur le site de la consultation sont multiples, et visent aussi bien à améliorer l’empreinte de la mode sur l’environnement que la société.

Proposer des cours de couture gratuits, réemployer les chutes de tissu, afficher son empreinte écologique, interdire les soldes, ne plus utiliser de matières animales… les internautes peuvent voter directement pour leurs propositions préférées, soumettre les leurs, et en découvrir plus sur l’ambition du projet, et ce jusqu’au 25 octobre 2020. « Nous sommes convaincus qu’on ne réussira pas à changer la mode sans les citoyens », explique le collectif.

Paris, capitale de la mode durable ?

À l’origine de la consultation, Paris Good Fashion, une association initiée en 2019 à la demande de la Ville de Paris. Aujourd’hui, elle réunit plus de 50 membres – créateurs, grands groupes du luxe ou du prêt-à-porter, distributeurs… – avec la mission d’accélérer la transition du secteur vers une mode plus durable d’ici 2024.

Au sein du conseil d’administration, on retrouve ainsi de grands noms de l’industrie : Chanel, Galeries Lafayette, LVMH, Petit Bateau… ces entreprises sauront-elles répondre aux propositions qui rencontreront le plus de succès ? Le sujet de la seconde main, grandement popularisé par des applications comme Vinted, transparaît dans de nombreuses participations. Les internautes suggèrent la généralisation de stands de seconde main dans les boutiques, ce qui semble peu compatible avec l’industrie du luxe. Le besoin de transparence, avec des systèmes d’étiquettes fonctionnant comme le Nutri-Score, est aussi largement plébiscité. Là encore, reste à voir si les distributeurs seront conquis.

Rendez-vous au Palais de Tokyo en décembre, avec une analyse précise des propositions aux côtés du ministère de la Transition écologique.

Mélanie Roosen - Le 7 sept. 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.