habillage
premium1
premium1
Une femme en train de ranger son appartement
© PeopleImages via Getty Images

Airbnb : 1 milliard de dollars pour préparer l’après-crise

Le 7 avr. 2020

Les mesures de confinement à travers le monde n’arrangent pas les affaires d’Airbnb. Pour faire face à la crise, l’entreprise a annoncé avoir levé un milliard de dollars auprès de ses investisseurs.

Sans surprise, le secteur du tourisme est fortement impacté par la crise du coronavirus. Mi-mars, Airbnb, plateforme-phare des locations entre individus, annonçait déjà que ses réservations avaient baissé de 96% depuis le mois de janvier. Un coup dur, quand on sait que l’entreprise perdait déjà de l’argent avant même le début de la pandémie.

Un milliard de dollars pour remonter la pente

Face à la crise, Airbnb peut compter sur le soutien de deux fonds d’investissements : Silver Lake et Sixth Street Partners. La société a en effet annoncé que ses partenaires avaient investi à hauteur d’un milliard de dollars dans le développement et le renforcement de la position d’Airbnb. Pour Brian Chesky, co-fondateur et CEO de l’entreprise, il s’agit de soutenir la communauté d’Airbnb – qui subit en premier lieu la baisse de réservations – et de préparer l’après-crise.

Des manières de voyager différentes après la pandémie ?

Brian Chesky va jusqu’à prédire de nouvelles tendances en matière de voyage. « Le désir de se connecter aux autres et de voyager (…) sera renforcé par la période de confinement. Mais la façon dont cela se manifeste va changer, à mesure que le monde évolue. Les gens vont expérimenter une nouvelle forme de flexibilité dans leurs modes de vie et de travail, ils ne seront plus cantonnés à un seul lieu. Et avec l’émergence d’un intérêt accru pour les voyages proches de chez soi, nos clients vont rechercher (…) des expériences locales. »

Trois axes de développement

Pour répondre à ces nouveaux usages, Airbnb envisage de se concentrer sur trois axes de développement.

  • Le premier, ce sont les hôtes. La Silicon Valley ne reniera jamais son principe premier, à savoir : choyer sa communauté. L’idée ? Mieux intégrer ses membres dans la stratégie de la société.
  • Le second, ce sont les séjours longue-durée. Qu’il s’agisse de personnes qui font leurs études loin de chez elles ou qui sont amenées à faire de longs déplacements pour le boulot, Airbnb espère pouvoir leur proposer une offre plus complète.
  • Le troisième, ce sont les expériences locales, proposées par les hôtes eux-mêmes. L’idée : créer plus de lien entre ces-derniers et les individus qu’ils accueillent.

« Notre volonté de créer un vrai sentiment de communauté – pour tout le monde, et partout – ne changera jamais », conclut Brian Chesky. C’est beau. En même temps, un milliard de dollars pour se remettre de la crise, c’est plutôt pas mal à l’heure où certaines boîtes arrêtent de payer leurs prestataires

Mélanie Roosen - Le 7 avr. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.