premium1
habillage
actu_29139_vignette_alaune

COP21 : un sommet (aussi) sur l'égalité homme-femme ?

Le 8 déc. 2015

Avec plus de 5 000 prises de parole et 6 millions de personnes touchées, le #GenderDay organisé hier à la COP21 fait parler de lui. Une manière de remettre à l’ordre du jour la place prépondérante des femmes dans le changement climatique.

En effet, les femmes sont les premières victimes du réchauffement climatique à cause du manque d’accès aux soins et à la contraception dans les zones sinistrées. Mais elles sont également les plus à même d’impulser la transition vers des énergies plus propres grâce à leur rôle central dans la gestion des communautés, notamment dans les pays en développement. En Afrique par exemple, 70% de la nourriture est produite par des femmes.

 

Le programme de travail de la COP 21 lors du #GenderDay s’est ainsi attaché hier à souligner le rôle des femmes en tant qu’ambassadrices du changement, tandis que la campagne #WomenClimateJustice associe à ces préoccupations celle des pays les plus vulnérables au réchauffement climatique.  

 

Toutefois, la COP 21 n’est pas elle-même un événement exemplaire : une dizaine de femmes tout au plus étaient présentes lors de la « photo de famille » prise le premier jour de l’événement avec les chefs d’Etats et de gouvernements. En ligne, ce n'est pas beaucoup mieux avec 62% des conversations initiées par... des hommes. Se sentiraient-ils plus concernés ou sont-ils davantage représentés en ligne et dans les sphères de pouvoir ?

 

C’est pourtant chez les 38% de femmes qui se sont exprimées pendant l'événement que l’on retrouve les conversations les plus efficaces. Kendall Jenner et Stella McCartney occupent ainsi les première et troisième places du top 10 des posts les plus engageants de la COP21, tous sexes confondus. Des personnalités du monde politique comme Dilma Rousseff (4,3 millions de followers - 6 tweets) et des médias telles Arianna Huffington (2,3 millions de followers - 9 tweets) ou Christiane Amanpour (1,5 million de followers - 10 tweets) ont aussi largement pris part à la visibilité de la rencontre, mettant à profit leur influence et leurs audiences.

 

Et si cette COP21 servait aussi la féminisation des grands débats internationaux ? 

 

TBWACORPORATE & Linkfluence

Mélanie Roosen - Le 8 déc. 2015
premium 2
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.