actu_29000_vignette_alaune

Une brique en particules fines

Après avoir aspiré le ciel de Pékin quotidiennement pendant 100 jours, un artiste chinois a pu fabriquer une brique de pollution…

En ce début de COP21, l’artiste « Nut Brother » vient de dévoiler le résultat d’un projet qui fait froid dans le dos. Afin de dénoncer l’ « airpocalypse » de Pékin, il a sorti un apirateur dans les rues et aspiré, 4 heures par jour, l’air pollué. Il a ensuite mélangé la poussière noirâtre récoltée avec de l’argile, pour constituer une brique. Coïncidence, ce résultat tombe en même temps que le pic de pollution record qui sévit à Pékin depuis 4 jours, à tel point que les habitants ont pour instruction d’éviter de sortir. 

Nut Brother voudrait à présent donner son œuvre… à un chantier de construction, pour qu’elle soit utilisée lors de la construction d’un nouveau bâtiment à Pékin. Il prévoit de laisser la brique disparaître dans la jungle de béton, ce serait « comme verser une goutte d’eau dans un océan » a-t-il déclaré. 

 

Source photos 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.