Une licorne dans la forêt

Quelles sont les licornes européennes les plus durables ?

Parmi les licornes, ces jeunes sociétés valorisées plus d’un milliard de dollars, on trouve pas mal de fintech et de services de livraison, mais aussi quelques entreprises au business model plus durable. Zoom sur les licornes « vertes » de l’Europe. 

Celles qui misent sur l’économie circulaire 

Back Market (France)

Le grand supermarché en ligne des produits high-tech reconditionnés vient de faire son entrée dans le club des licornes, suite à une levée de fonds de 276 millions d’euros. La pandémie et les mesures de confinement ont particulièrement arrangé ses affaires. Ses ventes ont plus que doublé en 2020. Mais les choses pourraient s’assombrir avec le récent projet gouvernemental de taxation des téléphones reconditionnés.

Vestiaire Collective (France)

C’est l’ancêtre de Vinted, avec un côté plus luxueux. On peut y chiner (et vendre) du Balenciaga, Chloé, Chanel... Chaque pièce est authentifiée par les équipes de la plateforme. Elle a atteint le statut de licorne après une levée de fonds de 178 millions d'euros en mars. Vestiaire Collective, comme ses concurrents, surfe sur un marché de la seconde main explosif. Il devrait atteindre plus de 60 milliards de dollars d’ici cinq ans selon l'entreprise.

Vinted (Lituanie) 

On ne présente plus le géant de la vente entre particuliers. Les quelque 45 millions d’utilisateurs peuvent trouver sur cette plateforme des vêtements de seconde main, des ustensiles de puériculture, des jouets… Mais sa portée écologique est parfois minimisée car Vinted encourage malgré tout le cycle de renouvellement rapide des vêtements, en permettant de revendre pour acheter toujours plus.

Cazoo (Royaume-Uni)

Cette start-up britannique est devenue licorne en un temps record : 18 mois après sa création en 2018. Elle revend des voitures d’occasion préalablement inspectées et réparées par ses soins. Moteur de recherche paramétrable, paiement en ligne, livraison à domicile... C’est presque aussi simple que d’acheter un vieux t-shirt. 

Celles qui électrisent les transports

Northvolt (Suède) 

Cette licorne suédoise fondée par deux anciens de Tesla entend développer les batteries « les plus durables au monde » et construire la plus grosse usine de batteries d’Europe. Cette dernière ouvrira ses portes d’ici la fin de l’année. Des superlatifs qui ont déjà séduit de grands constructeurs automobiles dont BMW et Volkswagen.

Arrival (Royaume-Uni)

La jeune entreprise britannique fabrique des utilitaires (de livraison notamment) et bus électriques. Son modèle industriel est particulièrement intéressant : il s’appuie sur des usines de petite taille et très automatisée. De quoi réduire le coût des véhicules électriques, l’un des freins à leur démocratisation. Arrival a atteint le statut de licorne début 2020 grâce aux investissements de Kia et Hyundai, et a fait son entrée en bourse il y a quelques semaines. (Ce n’est donc plus tout à fait une licorne).  

Lilium Aviation (Allemagne)

Encore un moyen de locomotion électrique, mais plus original cette fois-ci : des taxis volants. Lilium Aviation prévoit de commercialiser ses engins dédiés aux transports régionaux en 2024. La start-up munichoise a récemment réalisé une fusion avec une SPAC. Ces entreprises cotées en Bourse consacrées aux fusions et acquisitions sont un moyen de plus en plus plébiscité par les start-up afin d’obtenir rapidement des capitaux. 

Celles qui fournissent une énergie plus verte 

Octopus Energy (Royaume-Uni) 

Ce fournisseur d’électricité a été lancé en 2015 par un ancien gérant de café. Il propose à ses 2 millions de clients de l’électricité issue de sources d’énergies renouvelables (éoliennes, panneaux solaires, énergie hydraulique). En 2020, la jeune pousse s’est lancée dans la recharge de véhicules électriques. 

Ovo Energy (Royaume-Uni) 

C’est le principal rival d’Octopus. Il a une longueur d’avance sur son concurrent : sa création remonte à 2009, six ans avant celle d’Octopus. Et c’est aujourd’hui le second fournisseur d’énergie au Royaume-Uni. 

Celle qui révolutionne notre alimentation

Oatly (Suède)

La plus branchée des laiteries végétales ravit les hipsters et véganes d'Europe, d'Asie et des États-Unis. Une recette crémeuse et un marketing bien huilés ont fait le succès de l'entreprise. Elle compte parmi ses investisseurs des stars comme Oprah Winfrey et Jay Z. Oatly vient d'entrer en Bourse, valorisée à 10 milliards de dollars.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.