habillage
premium1
habillage
Une personne en dessous de nombreux colis
© Cottonbro

Pourquoi Vinted bloque ses meilleures vendeuses et vendeurs 

Le 31 mars 2021

« Si tu ne le portes pas, vends-le », incite la plateforme de vente de vêtements de seconde main dans ses publicités. Oui, mais ne vends pas trop, sinon tu risques l’éviction. C’est le dilemme auquel font face les habitué.e.s du site ces derniers mois. 

Donald Trump n’a pas le monopole de la « déplateformisation ». Depuis quelques mois, certains utilisateurs de Vinted connaissent aussi le sentiment amer de se voir déloger d’un site où l’on a ses petites habitudes. Ils et elles sont bloqué.e.s quelques jours, voire définitivement. Sans bien comprendre pourquoi. 

Les stars de Vinted menacées de blocage définitif

À l’instar d’Anne-Lise, une coqueluche de cette plateforme où l'on peut vendre et acheter des vêtements de seconde main entre particuliers. Plus de 3 000 évaluations positives à son actif, une garde-robe mise à jour régulièrement depuis 2014 et une trentaine d’articles vendus par mois. En octobre 2020, le compte de l’utilisatrice a été bloqué pendant sept jours. « J’avais reçu un premier avertissement en début d’année me soupçonnant d’activités commerciales. Après cet avertissement, j’ai été dégoûtée de Vinted. J’ai presque quitté l’application. En fin d’année j’ai eu envie de recommencer, mais ils m’ont bloquée pour sept jours et menaçaient de bloquer mon compte définitivement si je ne cessais pas mes “ventes commerciales”. » Dans un post Instagram sur le sujet, Anne-Lise précisait qu’à l’époque de son avertissement, elle ne possédait que 20 articles dans son dressing Vinted. 

Pour la jeune femme, c’est l’incompréhension. « Il y a sûrement beaucoup de comptes qui sont réellement commerçants et on en voit tous les jours revendre des produits achetés sur AliExpress par exemple. Mais il y a aussi des comptes comme le mien qui sont juste anciens et marchent bien. Si j’ai envie d’acheter 2 000 euros de vêtements par mois et de les revendre sur Vinted pour faire du réemploi, ça me regarde ce n’est pas pour autant du commerce », argue-t-elle. 

L’utilisatrice n’est pas la seule à considérer son blocage injustifié. « J’ai reçu de nombreux témoignages de mes abonnées qui étaient en détresse », explique-t-elle. Et pas seulement de vendeuses stars de Vinted. « Bien souvent, il s’agit de tout petits comptes », estime-t-elle. Sur les groupes Facebook de Vinties, on trouve des dizaines de témoignages de ce type. Celui par exemple de Sherilyne, une utilisatrice qui nous explique par message privé avoir été bloquée le 24 février pendant dix jours. Pourtant elle assure n’avoir vendu que quelques anciens vêtements et un ou deux jouets (une catégorie acceptée par Vinted). « Je n’ai eu aucune explication ni aucune date me permettant de savoir quand j’allais être débloquée », raconte-t-elle.

« Épée de Damoclès »

Anne-Lise, comme Sherilyne, ont finalement échappé au blocage définitif. « Après mon blocage temporaire, je leur ai envoyé un message expliquant que je respectais les conditions générales d’utilisation, explique Anne-Lise. Et je les ai menacés de poursuite judiciaire. Je suis en contact avec une avocate et je n’hésiterai pas si je suis bloquée définitivement. Ma communauté a une valeur. Ils ne peuvent pas me l’enlever comme ça. Depuis, je mets rarement des articles sur Vinted… Je vis un peu avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Si j'augmente mes ventes, je sais qu’ils vont me bloquer. »

Helena Waterman, elle, n’a pas réussi à conserver son compte sur la plateforme. Cette influenceuse aux 5 500 abonnés sur Vinted où elle « a passé cinq ans de sa vie à vendre et acheter », a été bloquée définitivement en mai 2020. Dans une vidéo YouTube, elle explique qu’elle vit ce blocage comme une punition, car la plateforme représentait beaucoup plus pour elle qu’un simple support de vente. « C’était aussi un lieu où j’exprimais ma créativité. » Elle estime que son blocage est injustifié (elle aussi dit ne vendre que des vêtements qui lui ont appartenu). Dans une autre vidéo, elle soupçonne Vinted de procéder à « une purge des meilleures vendeuses ». 

Il est difficile de quantifier les blocages. Interrogé par L’ADN, Vinted n’a pas souhaité communiquer leur nombre. Ni l’accélération ressentie par les utilisateurs ces derniers mois. « Nous souhaitons tout d'abord rappeler que Vinted est une plateforme de particulier à particulier. Nous n'avons pas la structure pour accueillir des vendeurs professionnels, c'est pourquoi nous sommes attentifs aux activités commerciales qui peuvent être menées sur notre plateforme », précise un porte-parole. Sur son site, Vinted énumère différents critères pouvant conduire à être soupçonné de vente commerciale, et donc éventuellement exclu : vendre des articles neufs, vendre dans l’objectif d’obtenir une source régulière de revenus, vendre des articles du même style dans différentes tailles... Mais la plateforme ne fixe pas de limite à ne pas dépasser. « Chaque situation est spécifique, c'est pourquoi chaque cas est examiné individuellement par nos équipes, précise le porte-parole. Un utilisateur qui remplit plusieurs critères correspondant à la définition de la vente commerciale pourra recevoir un avertissement, mais parfois cocher un seul critère suffit pour être alerté. »

Double message 

Difficile alors pour le vendeur de savoir s’il est dans les clous ou non. Dans ses publicités, Vinted incite à vider ses placards, revendre de vieux vêtements pour en chiner d’autres sur la plateforme. Tout le design de la plateforme permet de mettre un article en vente très facilement. Sur son site, Vinted prodigue même quelques conseils pour vendre plus rapidement : « Mets en ligne régulièrement de nouveaux articles », « Propose des réductions pour les lots d'articles et encourage les membres à t'acheter plusieurs articles à la fois »... Mais si vous vendez trop, attention au ban. C’est le double message que reçoivent les utilisateurs. 

Vincent, a lui aussi, été définitivement bloqué par Vinted. Sur la plateforme, il vendait et achetait principalement des maillots de foot vintage. Un plaisir de collectionneur, estime-t-il. Vincent assure vendre environ pour 200 euros de maillots tous les trois mois. Et dépense une partie de son butin en achetant d’autres pièces. Pas de quoi gagner sa vie, donc. Mais son activité a été catégorisée comme étant commerciale par Vinted.

Pro ou amateur ? On ne sait pas trop...

Juridiquement, le flou demeure entre vendeur amateur et vendeur professionnel. « ll n'existe pas de critère objectif permettant de distinguer les professionnels des consommateurs. Les utilisateurs ne peuvent que se fonder sur des critères complexes (nombre de ventes, but lucratif...), dégagés empiriquement par la doctrine et la jurisprudence, et de toute façon très largement méconnus », explique Me Paul Benelli, du cabinet parisien Haas Avocats. 

Il suffit en fait de peu pour être catégorisé comme professionnel. « En principe, par application de l’article L. 121-1 du code du commerce, toute activité rémunérée exercée à "titre habituel" par un particulier constitue une activité professionnelle, et entraîne les conséquences correspondantes. Cependant, la notion d'activité exercée "à titre habituel" n'implique aucun minimum en termes de revenus perçus, de temps passé ou de fréquence des transactions ou des actes de vente. Une activité professionnelle peut ainsi correspondre à des actes peu nombreux mais périodiques. D'une manière générale, la doctrine et le juge se fondent sur la notion, particulièrement subjective, d'intentionnalité du vendeur. »

Dialogue de sourds

Mais ces règles peu explicites (et surtout peu connues) ne sont pas bien comprises par les utilisateurs. Et Vinted est souvent avare en explications. Une fois bloqués ou bannis de l'application, les utilisateurs concernés nous ont tous fait part de leurs difficultés à communiquer avec la plateforme. « Le membre a toujours la possibilité d'entrer en contact avec nos équipes », nous assure pourtant Vinted. Ce n’est pas l’expérience qu’a eue Vincent. Lorsque son compte a été bloqué, il n’a pas pu contacter le service client. « Je ne pouvais pas envoyer de message à Vinted depuis mon compte, la fonctionnalité était verrouillée car mon compte était bloqué ».

Sheryline a, elle aussi, connu la même situation kafkaïenne. Elle a finalement réussi à contacter le service support, et leur a envoyé un long message de justification pour lequel elle a reçu une réponse automatique l’invitant à patienter. Ses messages envoyés aux pages Instagram et Facebook de la marque sont eux restés sans réponse. Au bout de dix jours, son compte a finalement été débloqué, sans explication. 

Vinted a-t-il peur du fisc ?

Pourquoi la plateforme, qui se rémunère en prélevant au vendeur une commission sur chaque vente, procéderait-elle à de plus en plus de blocages temporaires ou définitifs ? Pour Anne-Lise, Vinted se protège d’une nouvelle mesure instaurée en France pour lutter contre la fraude à la TVA. Depuis janvier 2021 (mais la mesure a été annoncée en 2019), les places de marché seront tenues solidairement responsables du paiement de la TVA par les marchands de leur plateforme qui ne paient pas leurs impôts. Anne-Lise estime donc que Vinted bloque les meilleurs vendeurs – même si ceux-ci ne sont pas commerçants professionnels – afin de ne pas prendre le risque de devoir payer. C'est une raison souvent invoquée par les Vinties qui essaient de comprendre leur éviction. 

Me Paul Benelli précise que le paiement de la TVA solidaire s’applique uniquement si l’opérateur n’est pas coopérant avec l’administration fiscale. C’est-à-dire s’il ne demande pas à l’utilisateur soupçonné de fraude par l’administration de réguler la situation, et s’il ne bloque pas l’utilisateur en cas de non régularisation. 

Nous avons demandé à Vinted si le nombre de blocages avait augmenté depuis l’annonce de cette loi, mais la plateforme n’a pas souhaité donner de réponse sur ce point précis. En revanche, concernant ses obligations vis-à-vis de l’administration fiscale française, Vinted précise ceci : « En tant que plateforme de particulier à particulier et conformément à la loi française, nous communiquons aux autorités fiscales la liste des utilisateurs dont les ventes ont atteint ou dépassé le seuil de 3 000 euros sur l'année. Tous les utilisateurs sont bien entendu dûment informés. » Cette obligation effective depuis 2020 s’inscrit dans le cadre de la loi de 2018 relative à la lutte contre la fraude. Cela ne signifie pas que les utilisateurs dont les informations sont transmises seront imposés. Cette transmission d’informations permet de repérer d’éventuels fraudeurs : des vendeurs professionnels déguisés en particuliers, qui vendent dans l’optique de faire du profit. Mais comme nous l’avons vu précédemment, la frontière est parfois floue entre amateurs et pros. 

Revenir en mode incognito 

Malgré les blocages, les accros de Vinted ne lâchent pas pour autant l’affaire. Pour revenir sur la plateforme, certains sont prêts à tout. Dans une récente vidéo YouTube, Helena Waterman détaille les tactiques qu’elle a dû mettre en place pour revenir et rester sur le site. Se créer un compte chez des amis, le gérer à l’extérieur de chez elle, utiliser le nom d’une amie et son adresse… Un arsenal pour contourner les règles et ne pas être reconnue par la plateforme, qui conserve les données (adresses IP, comptes bancaires, numéros de téléphone…) de ces utilisateurs et repère ceux qui ont déjà été bloqués par le passé. La vendeuse explique aussi miser sur un compte très low profile. « Avant j’essayais de mettre en avant mes vêtements en les portant. Je vous conseille plutôt de poster des photos très neutres sur cintre. » Bref, jetez à la poubelle tous les conseils pour bien vendre, que les utilisateurs chevronnés et Vinted prodiguent sur le site et les forums.

Marine Protais - Le 31 mars 2021
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  • Bonjour
    Pareil je vendais bien une fois 17 ventes la même jour et viré du site sans pouvoir m expliqué
    Alors que dans leur pub disent de vendre
    Moi cela m aider beaucoup étant en invalidité et toute petite pension maladie à la con
    Pas les moyens de prendre avocats
    Emanuelle

    • Quel rapport Nathalie ? Vous préférez donc passer à côté d'une information car vous êtes gênée par la forme alors que vous êtes intéressée par le fond? Mais c'est complètement con.

  • Cette ecriture inclusive est vraiment horrible, de plus l article est bourré de fautes d orthographe... Avant de mettre en avant ce massacre de la langue francaise qu est l ecriture inclusive, apprenez a ecrire correctement le franxais... C est honteux pour des journalistes qui se permettent de donner des lecons, encore de bons gauchos qui detruisent notre pays

  • Bonjour moi du jour au lendemain mon compte a ete suprimer et dans mon portefeuille j avait sde l argent j ai tout perdu et le pire je ne sais meme pas pourquoi une véritable arnaque

  • Bonjour j'ai été moi aussi bloqué fin janvier pour soit disant 7 jours sans qu'on me prévienne, et, à ce jour, je suis toujours bloqué. Impossible de joindre le service client, j'ai trouvé une adresse mail, on m'a répondu que j'aurais une réponse, j'attends encore, j'ai téléphoné à des numéros surtaxés, un répondeur qui m'a baladé, au final rien, j'ai trouvé une adresse postale en Lituanie je crois, et toujours pas de réponse !!! Bref, c'est nul,on ne peut pas avoir de dialogue. En fait, on se fou de nous,c'est vraiment dommage.

  • Bonjour Vinted à mis à jour ses CGU pour 2021. On peux y retrouver la mention d'un nouveau statut "vendeur pro", qui étaient jusqu'à lors banni à vue de la plateforme. Veulent-ils faire table rase avant l'ajout d'une nouvelle fonctionnalité destinée à ces gros vendeurs ?

  • Beaucoup sur vinted font de la vente commerciale dissimulé faut pas s’étonner d’être bloqué, une personne avec 3000 évaluations et 1600 articles dans son dressing c’est rare pour de l’occasion et moi je veux pas payer d’impôts pour ces ESCROs

  • Rien que de voir la pub Contre me gonfle. La "starpisation".de la seconde main me gonfle en tant que consommateur. Je préfère largement les.vide-greniers et les brocantes où je fais de très bonnes affaires an achetant plutôt que des sites comme Vinted ou le Bon coin.

  • Complètement hors-sol la meuf qui a plus de 3000 ventes et qui considère que ce n'est pas une activité commerciale. Juridiquement, ça en est.