premium 1
premium1
robot

Robotique : évolution et prédictions

Le 15 sept. 2016

Nous assistons à l’arrivée croissante des robots dans nos vies. A la maison, en entreprise, à l’usine, dans nos poches, ils sont partout. Maddyness, dans le cadre du MaddyTalk, s’est penché sur le sujet : en voici les grandes lignes.

Le robot. Chiffres clefs.

Juin 2016 se tenait à la Gaîté Lyrique la 12ème édition du MaddyTalk, le cycle de conférences de Maddyness. Sujet de la conférence : le Robot. Pour y répondre, étaient présents des experts dans le domaine : Gwenaëlle de la Roche (Manpower Group), Nicolas Simon (Wandercraft), Rodolphe Hasselvander (Blue Frog Robotics) et Gaël Musquet (La Fonderie). Mais avant tout quelques dates, pour mieux comprendre et appréhender le sujet :


1354 :
date du tout premier automate de l’histoire, le coq de Notre-Dame de Strasbourg. (Salon Innorobo, 2015)
1915 : date de la création du tout premier robot, un chien électrique conçu par Hammond & Miessler. (Salon Innorobo, 2015)
+17%:  croissance que le marché de la robotique devrait connaitre jusqu’en 2019, soit une valeur totale de 135 milliards de dollars. (Cabinet IDC, 2014)
72%: part des entreprises industrielles américaines qui déclarent vouloir investir dans la robotique avancée et les nouvelles technologies dans les 5 années à venir. (Etude Boston Consulting Group, 2014)
4%:  nombre de robots industriels exportés par la France en 2014, contre 14% en 1996.(Etude Xerfi, 2014)
27%: part du Japon sur le marché mondial de la robotique, leader incontesté du secteur depuis les années 60. (Boston Consulting Group, 2014)
25% C’est la part des tâches automatisables dans l'industrie que les robots seront capables de gérer d’ici 2025, contre 10% aujourd’hui. (Boston Consulting Group, 2014)
122 C’est le nombre de robots industriels pour 10 000 salariés en France, contre 261 pour l’Allemagne,le champion européen de la robotique.(Etude Proxinnov, 2014)
+29% C’est la croissance que connait le marché de la robotique industrielle à travers le monde en 2014, soit 230 000 unités vendues. (International Federation of Robotics, 2014)
15 : c’est en millions, le nombre estimé d’unités de robots domestiques vendues sur la période 2013-2016, pour un total de 5,6 milliards de dollars.
+29% C’est la croissance que connait le marché de la robotique industrielle à travers le monde en 2014, soit 230 000 unités vendues. (International Federation of Robotics, 2014)

 

 

Jouets éducatifs pour enfants autistes, exosquelettes pour personnes âgées ou invalides, robots ménagers… la robotique offre de grandes perspectives d’avenir. Pour autant, elle suscite toujours autant de peur : perte de l’emploi, du libre arbitre, avilissement humain… « La question de la peur et de la menace n’est pas un phénomène nouveau lié au robot. Il y a eu la machine à tricoter, la révolte des canuts, la théorie de Keynes sur le chômage technologique… or les enthousiastes ont toujours eu raison. On ne parle d’une révolution du robot comme une révolte mais comme une « robolution » : comment le robot va réinventer l’employabilité et l’entreprise de demain et ainsi entraîner des gains de productivité», précise Gwenaëlle de La Roche. L’intelligence artificielle n’est pas le démon naissant que décrivent certains experts comme Elon Musk ou Stephen Hawking, entres autres, nous sommes encore très loin de Terminator, s’amuse Gaël Musquet. Il faut voir les nouvelles technologies comme quelque chose de ludique et à la portée de tous : développeurs ou pas, nous avons tous en nous un bidouilleur qui sommeille. « Aujourd’hui la robotique est accessible. Avec un Arduino, même des gens qui ne sont pas spécialisés peuvent créer un robot qui plante des graines », précise t'il.

 

Pour autant, la France reste frileuse sur le sujet des nouvelles technologies et tarde à établir des cadres réglementaires « Tant que nous n’aurons pas dans les ministères, ou à la CNIL des techniciens, des personnes qui touchent et qui savent de quoi il est question, ça ne marchera pas. Il y a un magistrat à la cour des comptes qui est un ancien développeur, voilà ce qu’il nous faut pour législateurs », s’emporte Gaël Musquet. « À vouloir trop d’éthique, on tue les technologies avant même qu’elles n’émergent. Un Facebook n’aurait jamais pu voir le jour en France », regrette de son côté Rodolphe.

"Nous vivons une période charnière où l’on assiste à la convergence du numérique, du mobile et de la robotique. Ce contexte est particulièrement favorable à l’émergence de nouveaux produits et services utilisant des robots. La robotique va envahir notre quotidien, tous les objets qui nous entourent vont prendre une forme intelligente et vont pénétrer nos foyers, nos environnements de travail …" Rodolphe Hasselvander, Fondateur de Blue Frog Robotics.

Prédictions pour 2020, autour du robot :

3 prédictions pour 2020 :
(par Vincent Puren, Directeur du Studio Maddyness)

#1 La robolution

La science-fiction n’est plus si éloignée de la réalité. Vivre avec les robots, c'est certain, c'est pour demain. Pour plusieurs experts, cette révolution est aussi importante que l’a été la Révolution industrielle : l’arrivée des machines intelligentes va bouleverser notre monde et créer une véritable rupture autant sur le plan sociétal que sur le plan économique. Nous allons déléguer une partie de notre autonomie, de ce qu'on appelle communément l'intelligence, à des machines savantes. Tout est dorénavant techniquement envisageable. Le marché mondial de la robotique explose : la robolution est en marche. D’après le Boston Consulting Group (BCG), les dépenses en robotique vont plus que tripler sur les dix prochaines années. L'Hexagone affiche un léger retard face aux experts que sont la Chine, la Corée du Sud ou encore les Etats-unis, mais se distingue par ses robots dédiés aux services à la personne. Robots humanoïdes, robots compagnons, robots chirurgicaux ou encore exosquelettes, les robots made in France s’imposent sur la scène internationale.

#2 La cobotique

Cette année, la 6ème édition du salon Innorobo a été envahie par une nouvelle génération de robots conçus pour travailler en collaboration directe avec l’homme, et non pour le remplacer. Si les robots collaboratifs, ou cobots, représentent encore une faible part de la robotique industrielle (moins de 2%), leurs ventes, elles, ne cessent d’augmenter. Plus accessibles en prix que les robots industriels classiques, il devrait s’en vendre 150 000 unités d’ici 2020.

#3 L'intelligence artificielle

Les robots n’ont pas fini de nous surprendre, et de nous comprendre. Les progrès de recherche en robotique et en intelligence artificielle permettent de développer des robots toujours plus performants, efficaces et intelligents. Pour Elon Musk, président-fondateur de Tesla Motors, ils seront même un jour totalement autonomes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.