Billy Beausoleil, collage avec une fille de dos et 2 visages masculins

Vous ne savez pas trop qui sont les Incels ? Ils ont maintenant leur pendant féminin : les Femcels

© Billy Beausoleil

Convaincues que les standards de beauté et la misogynie les empêchent de trouver l'amour ou d'entretenir des relations sexuelles, ces femmes se regroupent en ligne sous la bannière Femcels.

On connaissait déjà les Incels (pour « Involuntary Celibates » , les célibataires involontaires), ces hommes généralement jeunes, blancs et hétérosexuels se définissant comme incapables de trouver une partenaire amoureuse ou sexuelle. (En cause : la biologie, le néocapitalisme et la superficialité des femmes.) Eh bien dorénavant, les Incels ont leur pendant féminin...

Les Femcels sont-elles la version féminine des Incels ?

« Les Femcels partagent avec les Incels masculins le sentiment d’avoir du mal à trouver un partenaire amoureux ou sexuel à cause de leur apparence ou de leur personnalité », note le média américain MEL. En résulte un profond sentiment de tristesse et de solitude, voire de désespoir.

À leurs yeux, les Femcels souffrent d’insuffisances physiques, mentales ou cognitives rares allant au-delà de celles des « femmes normales. » Elles souffrent aussi des standards de beauté inatteignables et arbitraires, et de la misogynie qui infuse notre société. Les Femcels subissent donc d'après elles une condition à laquelle elles ne peuvent échapper et sur laquelle elles n'exercent aucun contrôle. Selon leur propre terminologie, leur seule issue de secours est de « ascend » (s’élever), c’est-à-dire de changer d’apparence pour devenir plus désirable sur le marché du sexe.

Pour les Incels comme les Femcels, hommes et femmes correspondent à des archétypes (les Brads, les Stacys, les Beckys…) en fonction de leur niveau de beauté conventionnelle. Les deux communautés partagent aussi des références culturelles (blue pill, red pill etc.) et un jargon bien précis, comme le montre le glossaire du site référence Incels wiki, le Wikipedia des Incels.

Bien sûr, chacun a son mantra. Pour les Incels, c'est AWALT (pour « All women are like that » , toutes les femmes sont pareilles) ; pour les Femcels, cela donnera AMALT (pour « All men are like that » ou « All men are literal trash », tous les hommes sont pareils, tous les hommes sont bons à jeter à la poubelle.)

Les Femcels sur les réseaux

Malgré leurs points communs, Incels et Femcels n'en finissent pas de se taper dessus en ligne. La raison : les Incels ne reconnaissent pas l'existence des Femcels. D'après eux, les femmes ont toujours la possibilité de nouer des relations sexuelles ou romantiques et ne peuvent donc pas comprendre la souffrance des hommes, encore moins prétendre au titre de Involontary Celibates.

Sur les réseaux, plusieurs espaces accueillent les Femcels, à l’instar du subreddit privé femcelswithouthate, ou du forum TruAskFemcels. Son slogan « Ask women who claim to be femcels anything » (Demandez ce que vous voulez aux femmes se réclamant Femcel » ), pour inciter les internautes à poser leurs questions à des Femcels assumées.

Mais toutes les Femcels ne se contentent pas d'être tristes dans leur coin. Si la plupart d'entre elles désavouent les actes terroristes revendiqués par des Incels, certaines tiennent des propos alarmants, flirtant avec les incitations à la haine ou au meurtre. Sur Reddit, certains forums animés par des Femcels ont d'ailleurs été bannis.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.