Le chiffre 12 000 en blanc sur un fond rose

12 000 euros : c’est le prix du NFT le plus cher vendu dans l’industrie du porno

Car oui, la crypto mania rattrape aussi le secteur du X, qui pourrait d’ailleurs bien contribuer à démocratiser l’usage des NFT.

Il n’y a pas que dans les soirées endiablées de Manhattan que les NFT font des émules. Alors que le marché des NFT a aujourd’hui largement dépassé les 9 milliards de dollars, l’industrie du porno s’intéresse de près aux Non Fungible Tokens, ces objets numériques (GIF, JPEG…) authentifiés par la blockchain et (re)vendus aux plus offrants. Pendant que certaines maisons de production lancent leur cryptomonnaie, les acteurs s’essayent aux NFT. Objectif : réinventer et assainir une industrie sulfureuse, en faisant de l’argent au passage. Et pour cela, le système en place est déjà bien rodé…

Pokmi, une plateforme qui vous vend des NFT porno

Adossée à la société The Poken Company lancée début 2021, la plateforme Pokmi propose du contenu non censuré et exclusif, payé directement aux créateurs grâce à une cryptomonnaie au cours fluctuant, le Poken (ou $PKN pour les initiés). Cet été, The Poken Company a clos une première ICO de 10,7 M$ grâce à la vente de quelques 1,5 milliards de $PKN, monnaie valorisée mi-novembre à 0.05396 dollars. À ce jour, l'entreprise déclare que 2.6 millions de $PKN auraient été dépensés sur Pokmi.

Si le marché des NFT demeure encore un marché de niche, il aurait augmenté de 38114 % entre le début de l’année 2021 et aujourd’hui. Et au global, le marché des NFT dans le porno s’élèverait déjà à un peu plus d’1 milliard de dollars... « Quand j’ai découvert les NFT et que j’ai compris ce que c’était, un vaste monde s’est ouvert à moi... Je ne suis d’habitude pas particulièrement branchée nouvelle tech, mais je voulais proposer du contenu différemment à mon public : cela peut être des photos, des vidéos ou des contenus secrets, visibles uniquement après l'achat du NFT. L'avantage du NFT c'est que cela permet de s'assurer de l'authenticité du média, de son suivi, et cela redonne du coup une valeur à nos contenus trop souvent volés » , explique Nephael, actrice et ambassadrice de la plateforme Pokmi.

Et la valeur de ces tokens est claire pour tout le monde, surtout pour l’acquéreur d’un GIF style BDSM proposé par l’actrice et revendu le lendemain au double de son prix d’achat. Et tout le monde de boursicoter : « Mes revenus sont indexés au cours du Poken et varient à chaque instant mais je trouve intéressant de se dire qu’un NFT va potentiellement prendre de la valeur pour les deux parties. D'un côté l'acquéreur va peut-être pouvoir le revendre avec plus-value, et le montant que j'aurais perçu initialement va potentiellement continuer de grimper si je le laisse sur mon wallet » , s’enthousiasme l’actrice.

À ce jour, seul le millier d'acteurs porno travaillant pour la plateforme Pokmi utilise les NFT. Parmi eux, c’est l’actrice Cléa Gaultier qui a réalisé la plus grosse vente NFT avec le JPEG d’une de ses culottes vendu 12 000 euros.

Comment les NFT pourraient démocratiser l’usage des NFT

L’arrivée des NFT sur le marché du porno pourraient bien y tracter de nombreux nouveaux investisseurs. Sur internet, le porno générait déjà 5 milliards de dollars par an et représentait 35 % des téléchargements au monde en 2016, avec plus de 4 millions de sites web à caractère pornographique. Maintenant que les NFT font monter les enchères, de nouveaux acteurs s'invitent dans la danse. Parmi eux : la plateforme de cryptomonnaies Nafty, qui permet des paiements anonymes dans l’industrie du X, et la startup CumRocket avec ses Cummies, jetons numériques de contenus pour adultes.

En outre, l’attractivité du secteur sur les consommateurs pourrait contribuer à banaliser le recours aux NFT. Au fil des dernières décennies, l’industrie du porno a popularisé certaines innovations technologiques, à l’instar du minitel et du magnétoscope, du paiement par carte de crédit et du commerce en ligne, ou encore du streaming. « L’arrivée des NFT sur le marché de contenus pour adultes va clairement contribuer à les diffuser auprès du grand public » , affirme Nils Lataillade, cofondateur de The Poken Company. « Notre priorité du moment est de faire en sorte que le $PKN devienne une monnaie utilisée pour d’autres types de paiement. »

De petites entreprises, qui ne connaîtront sans doute pas la crise.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.