habillage
premium1
premium1
Un homme et une femme à table en train de regarder leur smartphone pendant qu'un enfant est seul au milieu
© bowie15 via GettyImages

Les familles passent plus de temps ensemble... mais derrière leurs écrans

Le 21 mars 2019

Entre le smartphone à table, la tablette devant la télé, ou les écrans dans la chambre… la communication familiale serait-elle rompue ? Une étude britannique montre que les familles passent plus de temps ensemble mais pas de même qualité. Et ce n’est pas forcément la faute des plus jeunes...

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables et autres objets connectés ont envahi nos foyers. Et la surexposition aux écrans fait déjà des ravages sur le développement des plus jeunes. Qu’en est-il de la vie de famille ? Les enfants préfèrent-t-ils regarder des vidéos sur Tik Tok que de partager des moments avec leur parents ? Ces derniers prennent-ils toujours le temps d’aider leur progéniture à faire ses devoirs ou s’en remettent-ils à des tutos YouTube ?

Deux chercheurs britanniques se sont penchés sur la question et ont conduit la première étude sur l’impact des appareils mobiles sur la vie de famille. Killian Mullan de l’Université d’Oxford et Stella Chatzitheochari de l’Université de Warwick ont analysé les données d’utilisation des écrans de 5 000 familles britanniques avec enfants âgés de 8 à16 ans entre 2000 et 2015. Bonne nouvelle, parents et enfants continuent de passer du temps à faire des activités ensemble. Même s’il s’agit majoritairement de manger et regarder la télé...

Selon l’étude, le temps accordé aux activités partagées en 2000 était de 84 minutes par jour. En 2015, parents et enfants accordent en moyenne 3 minutes de plus à ces moments ensemble. On note également qu’ils passent en moyenne 6 minutes de moins à regarder le petit écran. Ce sont donc 4 minutes supplémentaires consacrées aux repas et 5 pour les autres activités. Jusque-là, tout va bien.

Ensemble, mais pas trop

L’étude indique même que le temps de co-présence des membres d’une famille a augmenté de 32,5 minutes chaque jour. Niveau quantité, on est plutôt rassurés. Mais côté qualité, le tableau est carrément moins réjouissant.

On a beau passer plus de temps au même endroit, ça ne veut pas dire qu’on est ensemble. Pour décrire ce phénomène, la chercheuse du MIT, Sherry Turkle a formulé le concept de « seuls ensemble ». Des moments de co-présence mais où les individus sont isolés dans une activité individuelle. Une sorte de solitude accompagnée, comme lorsqu’on lit un livre ou scrolle sur Instagram. D’après l’étude, ces temps « seuls ensemble » ont augmenté de près de 41%. Soit 42 minutes en moyenne par famille.

Sans surprise, plus les enfants sont âgés plus ils déclarent passer de temps « seuls ensemble ». Mais l’étude montre surtout que ces moments de « solitude accompagnée » prennent beaucoup plus de place dans la vie des adolescents d’aujourd’hui que ceux d’hier. En 2000, les 14-16 ans passaient une 1h40 « seuls ensemble » avec leur parents. En 2015, c’étaient près de 3h de solitude accompagnée par jour. Pour Sherry Turkle, les responsables sont bien les réseaux sociaux et le FOMO qu’ils engendrent. En juin 2018, elle déclarait au Figaro que les « les réseaux sociaux nuisent à la capacité à s'impliquer pleinement dans un moment. » En septembre 2018, une étude indiquait même que les adolescents préfèrent envoyer des messages à leurs amis plutôt que passer du temps avec eux.

Les parents plus mauvais élèves que les enfants

Contrairement au cliché de l’adolescent mutique, les yeux glués à son portable et le pouce frôlant la tendinite, les enfants ne sont pas à blâmer. L’étude révèle qu’en matière d’utilisation des appareils mobiles lors des moments familiaux, les parents sont les mauvais élèves.

Pendant les repas, les adultes consultent leur téléphone deux fois plus que leurs enfants. Même constat devant un film. Lorsqu’ils regardent la télévision avec leurs parents, les jeunes consultent leurs appareils connectés en moyenne 5 minutes pour 30 minutes de visionnage. Pour les adultes, le chiffre monte à 7 minutes sur la même période.


POUR ALLER PLUS LOIN

Oups, 20% des jeunes répondent au téléphone pendant qu’ils font l’amour

> Faut-il passer plus de temps en famille pour gagner plus ?

> Entre vegan, no gluten, omnivores... peut-on encore partager un repas sans s'engueuler ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.