Le PMU evolue, ça tourne mal.

Café du commerce et polémiques en carton : CNews n'est plus du tout une chaîne d'information

© BrAt_PiKaChU via Getty Images

Pour la première fois, les courbes d’audience de CNews et BFMTV se sont croisées. Faut-il y voir le succès d’une stratégie basée sur l’opinion plutôt que sur l’information ?

Lundi 3 mai 2021, CNews réalise 2,7% d’audience d’après Médiamétrie. Le chiffre paraît anecdotique ? Il est pourtant supérieur à celui enregistré par BFMTV qui a enregistré 2,5% d'audience la même journée. Pour la première fois de son histoire, la chaîne d'information en continu a dépassé sa concurrente directe. Pour les experts en médias comme le sémiologue et professeur émérite en sciences de l'information et de la communication à l'université Sorbonne-Nouvelle, François Jost, ce résultat pourrait bien être le couronnement d’une stratégie controversée, mais gagnante. Interrogé au micro de France Culture, il estime en effet que c’est en s'éloignant de sa première mission – celle d’informer – que CNews a finalement trouvé sa voie.

La télé de la polémique (en carton)

La méthode CNews, on la connaît bien : des plateaux souvent remplis de chroniqueurs réactionnaires ou d'extrême droite, des clashs dignes du café du commerce et des polémiques qui surfent habilement sur les angoisses de la société comme l’islamisme ou la cancel culture. Parfois surnommée « la Fox News à la française » , la chaîne est en fait l'illustration d'un phénomène tout à fait nouveau dans le paysage médiatique de ce côté-ci de l'Atlantique. Pour François Jost, c’est la première fois qu’une chaîne de télévision se fixe comme objectif d’être « anti-élite » afin de mieux récupérer une audience votant à droite et ne se sentant pas représentée dans le panorama télévisuel.

CNews + Twitter = amour

Le succès de CNews s’inscrit aussi dans une stratégie web bien efficace qui drague là aussi sur les terres de la fachosphère. C’est la chaîne qui a mis le feu aux poudres lors de l’absurde affaire de l'Eviangate durant laquelle la marque d’eau en bouteille avait été critiquée pour un tweet anodin. En mettant cette histoire sur le devant de la scène, elle a transformé quelques tweets en une polémique à propos du ramadan et de l’islamisme. Cette méthode qui consiste à faire feu de tout bois de la moindre anicroche sur Twitter a d’ailleurs fait des petits. On peut par exemple citer le traitement médiatique par certains médias de la fausse polémique concernant le baiser « non consenti » de Blanche Neige, depuis Fox News jusqu'au Point.

Pour l’amour du clic et de l'audience, on n’a pas fini de voir monter ce type de débats ineptes dans l’espace médiatique.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

  1. Bruno M dit :

    Pour une vois qu'un média ne se résume pas au politiquement correct que l'on subit depuis tant d'années. Certes tout n'est pas parfait mais c'est toujours plus intéressant que tout le service public. Loin de l'écriture inclusive,de l'indigenisme et autres fadèses de cette gauche, heureusement en voie d'extinction.

  2. Une chaîne anti-élite avec une information qui se délite ? Certes, mais pas seulement. Comme sa grande sœur Fox News, la chaîne bénéficie via ses programmes d'une prime à l'émotion. Il s'y passe toujours quelque chose sur ses plateaux. De quoi scotcher le public disponible devant son écran, c'est cognitif.

  3. Fabrice dit :

    Du coup pour dénoncer vous utiliser ceci : La télé de la polémique (en carton)
    Logique imparable.

  4. Aurélien Terrassier dit :

    En effet, Cnews est une chaîne purement de droite et dont un certain nombre de journalistes et autres chroniqueurs.vehiculent des thèses qui donnent la nausée. Maintenant dire que ça est insuffisant pour contrer l'audience de Cnews. Le problème des chaînes info en dehors de parler toujours des plus gros sujets d'actualité, c'est toujours d'inviter les mêmes experts, intellectuels et autres philosophes. C'est là le fond du problème aussi. Après ce sont évidemment toujours les mêmes débats autour de l'insécurité, de l'immigration pu encore de la laïcité comme s'il n'y avait que ça alors qu'il existe plein de thèmes importants autour des questions économiques et sociales. Car même si France Info se démarque un peu du fait de son statut public et qu'il n'y ait aucune pub, nous sommes là aussi souvent dans la répétition systématique... Avec des émissions comme "On va plus loin" et "Ça plus regarde" ou encore "Ces idées qui gouvernent le monde", seule LCP-Public Sénat (c'est le service public aussi)me semble relever le défi en matière de pluralisme et de débats de fonds loin des clash et de toute propagande nauséabonde comme sur Cnews. Faibles audiences certes, surtout face à Cnews, mais le contenu de ces émissions sur Lcp-Pubmic Sénat est garanti.

  5. Erzra dit :

    Je note qu'il y a beaucoup de commentaires sur cet article de l'Adn (une très bonne newsletter) quand d'autres en ont peu car ils nous informent. Je regarde de plus en plus Cnews et serai toujours amusé par les commentaires de gens qui la dénigrent. Ils n'arrivent pas à comprendre que des gens puissent avoir une autre idée. Je suis catalogué donc d'extrême droite ou d'ultra-réactionnaire. Sympa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.