premium
premium
fitness
© CentralITAlliance via getty image

Quelles tendances YouTube vont survivre après le déconfinement ?

Le 17 juin 2020

Les gens qui se sont mis à faire du sport ou à faire pousser des tomates ne sont pas prêts d’arrêter.

Les internautes ont consommé de manière massive des vidéos YouTube pendant le confinement (la plateforme a enregistré 41,7 millions d’utilisateurs en mars soit un million de plus par rapport au mois de février). Naturellement, les contenus consommés faisaient écho à la période. Les Français voulaient pratiquer le sport à la maison, instruire les enfants ou bien encore jardiner ou élever des poules. Maintenant que la vie revient peu à peu à la normale, quelles tendances vont s’inscrire dans le temps ?

« YouTube est un moteur de recherche qui fonctionne sur du temps long explique Ken Tan, audience Growth manager de l’agence TubeReach. C’est l’endroit idéal pour quantifier les tendances et les changements de comportement. »

Sport : le retour du fitness devant l’écran ?

Tous ceux qui ont grandi dans les années 80 et 90 se souviennent des VHS de fitness qui permettaient de pratiquer le sport à la maison. Avec le confinement et la fermeture des salles de sport, cette pratique a largement explosé sur YouTube : les requêtes « yoga », « pilates » ou « sport à la maison » ont respectivement gagné 44%, 125% et 966%. « La requête "sport à la maison" continue d’être huit fois plus recherchée en juin 2020 que l'année précédente, indique Ken Tan. Même si les salles de sport commencent à rouvrir, les gens vont sans doute continuer à faire du sport avec de la vidéo, car cela leur permet d’approfondir une pratique ou de se l’approprier à son rythme. » L’une des chaînes qui a le plus profité de cette tendance, celle de Lucie Woodward, continue sa croissance bien après le 11 mai et a presque triplé son audience (de 10 à 25 millions de vues) en l’espace de quatre mois.

L’école à la maison : un effet « classe inversée » ?

Faute d’école, les parents ont dû prendre plus ou moins la relève des enseignants. Dans les faits, les requêtes « cours à la maison », « apprendre à lire », « apprendre à compter », « apprendre à écrire » enregistrent minimum 50 % de hausse et continuent d’exploser les records. Un phénomène qui s’explique bien évidemment avec la difficile reprise de l’école dans certaines zones comme l’Île de France, mais pas que. Il est aussi possible que le principe de la classe inversée, surtout pour les élèves plus âgés, soit en train d’émerger. « Il y a beaucoup d’enseignants du secondaire ou d’universités qui ont été obligés de faire leurs cours en vidéo pendant le confinement, indique Ken Tan. Il est possible que cette pratique perdure après la crise. »

Le « fait maison » s’impose

Depuis le pain au levain au composteur, en passant par le shampoing, le monde des tutos « faits à la maison » a largement explosé pendant le confinement. La requête « fait maison » a même connu un pic de 400%. Cette hausse continue en juin, même si elle est moins prononcée (+35%) tandis que le terme « potager » connait une hausse de 42% sur la même période. « D’un côté, les gens se réapproprient la fabrication d’objets ou de produits (notamment cosmétiques), dans une démarche écologique, indique Ken Tan. De l’autre, il faut se rappeler que la crise du Covid est aussi une crise économique. Les difficultés financières sont sans doute un facteur qui explique l’explosion de ce type de recherche ».

Le bien-être dans les chaussettes ?

Alors que les injonctions à la sobriété bienheureuse, la méditation ou la relaxation étaient légion pendant la période du confinement, il semblerait que ces dernières ne se soient pas traduites par une hausse des requêtes sur YouTube. Seuls les mots clés en rapport avec le sommeil – notamment « dormir », « mieux dormir » ou difficulté à dormir » – ont connu une hausse, notamment pendant le mois d’avril. « Les gens sont encore dans une situation de souffrance, indique Ken Tan. Ils sont bien moins en quête de bien-être et de bonne santé et tentent plus de s’évader à court terme. Actuellement, les recherches concernant les vidéos drôles ou les vidéos d’animaux sont en hausse de  45% et 55% par rapport à l’année dernière.

Manger… puis maigrir

Alors que de nombreux internautes ont profité du confinement pour expérimenter en cuisine, les requêtes concernant ce domaine ont explosé. Sur YouTube, les mots clés « recette cuisine » ont gagné 200% tandis que certaines chaînes ont explosé, comme celle d’Hervé Cuisine qui enregistre 5 millions de vues en mai soit une hausse de 138%. Le contrecoup se fait sentir, et les Français semblent décidés à perdre leurs éventuels kilos en trop. « Perdre du gras » (+127%), « jeûne intermittent » (+82%), ou bien encore « perdre du poids » (+22%), sont des requêtes en hausse dans cette période de déconfinement.

Arte, la grande gagnante du confinement

Première chaîne de télévision à avoir compris avant tout le monde qu’il fallait occuper le terrain sur le web, Arte a récolté les fruits de son pari. Pendant le confinement, la chaîne a généré 16 millions de vues sur YouTube (soit une hausse de 290%) et affiche 136% d’abonnés en plus. « Ils ont une véritable stratégie sur le long terme, indique Ken Tan avec notamment une identité visuelle forte et des contenus longs et variés qui laissent la place au décryptage de sujets froids. C’est le genre de chose qui fonctionne très bien avec l’algorithme de la plateforme qui va pousser le contenu à de plus en plus de gens. »

David-Julien Rahmil - Le 17 juin 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.