habillage
premium1
premium1
une jeune youtubeur devant une voiture jaune qui présente une vidéo de divertissement publicitaire
© Amixem via YouTube

Amixem, Lama Fâché, SYMPA : qui sont les chouchous de l’algorithme de YouTube ?

Le 4 nov. 2019

Le youtubeur Sylvqin a enquêté pour découvrir quels sont les vidéastes les plus bankables auprès des annonceurs.

Le 29 octobre 2019, le vidéaste Bowblax faisait l’actualité en sortant une vidéo expliquant comment l’algorithme de YouTube notait les chaînes les plus populaires. Grâce à une petite faille découverte dans le code source des pages YouTube (accessible depuis les options de votre navigateur), il a été possible, pendant quelques heures, d’afficher ce fameux P-Score. Réservée aux annonceurs, cette note permet d’évaluer la valeur d’environ 5% des chaînes YouTube auprès des annonceurs.

Cette faille a permis aux Américains de découvrir quelles étaient les chaînes les mieux notées de leur pays. On retrouve toutes les catégories : les émissions de télévision comme les Late shows de Stephen Colbert ou Jimmy Fallon, les youtubeurs stars comme PewDiePie ou encore l’acteur Will Smith. Mais qu’en est-il des chaînes françaises ?

Les annonceurs adorent Lama Fâché

C’est justement le sujet de la dernière vidéo de Sylvqin, le youtubeur et enquêteur qui avait, il y a quelques mois, dévoilé l’identité de Lama Fâché. Pour connaître les chouchous des algorithmes, il est allé farfouiller dans les codes sources des chaînes les plus connues chez nous. D’après ses recherches, Amixem, Lama Fâché et la chaîne SYMPA , constituent le trio de tête de ce palmarès (disponible ici). Juste derrière, on retrouve les chaînes Micode et les youtubeurs Squeezie, McFly & Carlito, les enfants Swan & Néo, Cyprien, Tibo in Shape et Norman.

Un petit bémol cependant : le palmarès n’est pas 100 % fiable. Il a été réalisé à partir des caches des pages américaines, qui étaient les seuls à disposition de Sylvqin au moment de son enquête. Ce dernier le précise d'ailleurs dans sa vidéo. De son côté, YouTube a fait savoir qu’il n’existait pas de distinctions entre les pays et que le P-Score devrait être le même partout.

Alors, qui est privilégié par YouTube ?

Que nous apprend ce système de notation ? Tout d’abord, ce n’est pas le seul nombre d’abonnés qui fait évoluer le P-Score. Une chaîne comme Micode avec 659 000 abonnés se retrouve devant Squeezie qui en compte plus de 13 millions. De plus, la notation prend en compte une classification du contenu en fonction de son public.

Ainsi les chaînes classées Y, G, ou PG, considérées comme convenables par tous les publics, auront toujours une meilleure note que les vidéos classés Teen, Mature ou X. Alors que la plupart des chaînes françaises sont classées en Teen, on se rend bien compte que les contenus classés en G ou PG comme SYMPA (chaîne de top) ou Swan & Néo (les fameux enfants influenceurs) sont bien plus attirants pour les annonceurs. Mais si les algorithmes privilégient les vidéos divertissantes, elles peuvent aussi aider à mettre en avant des chaînes beaucoup moins inoffensives, comme Lama Fâché qui est régulièrement accusé de diffuser de nombreuses théories du complot et infox.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.