0,0039€, le salaire par lecture d’un artiste sur Spotify

0,0039 €, le salaire du stream (sur Spotify)

Comment les musiciens s’en sortent-ils avec le streaming ? À l’heure où les réseaux célèbrent leurs artistes préférés avec la campagne « Spotify Wrapped », la question tombe à pic.

« Spotify Wrapped » : les artistes montent au créneau

Depuis quelques jours, impossible d’ouvrir ses réseaux sociaux sans tomber dessus. Comme chaque fin d’année, le géant du streaming musical organise son « Spotify Wrapped ». Le principe de l'opération ? Vous offrir un récapitulatif personnalisé de votre historique d’écoute annuel. Quels sont vos artistes préférés ? Vos ambiances de prédilection ? Et combien de minutes avez-vous  « streamé » le dernier Booba ?  Sur les réseaux, l’effet est immédiat. Des millions d’utilisateurs partagent leurs résultats. A priori, l’opération semble gagnante. Pendant que les internautes rendent joyeusement hommage à leurs artistes favoris, la plateforme s'offre un coup de pub efficace et peu coûteux. Seulement, pour une partie des artistes présents sur la plateforme, l’emballement autour de ces récaps est surtout l'occasion de rappeler un point essentiel :  la précarité du système de rémunération que leur propose la plateforme.

410 000 lectures = un Smic

Sur Spotify, le prix du succès fait dans le poids plume. Pour une lecture en streaming (une écoute d’un morceau durant 30 secondes au minimum), un artiste toucherait aujourd’hui environ 0,0039 euros. Pour atteindre ne serait-ce que le salaire minimum brut en France (environ 1 599 euros par mois), il faudrait qu’un artiste génère près de 410 000 lectures. Il y a un an déjà, Le Monde notait qu’avec la précarité d’un tel système, seuls 10 % des artistes présents sur la plateforme pouvaient espérer gagner plus du Smic. Et puis, ce n’est pas aussi simple car, à moins que le morceau ait été entièrement conçu et défendu par l’artiste en totale indépendance, ses recettes sont toujours à diviser entre les différents artisans du morceau, et ceux qui le produisent.

Même si le système est difficile à dompter, certains acteurs ont tout de même réussi à faire ressortir son absurdité et à en tirer profit. C’est le cas du label hollandais Strange Fruits qui, en compilant des pistes méditatives de 30 secondes dans des playlists pour trouver le sommeil, a généré des centaines de millions de streams. Ainsi, selon la logique du système Spotify, une chanson méticuleusement peaufinée en studio durant des mois et une boucle de pad sans véritable intérêt artistique de trente secondes, obtiennent la même recette par lecture. De quoi faire enrager les musiciens les plus investis.

DISCLAIMER : le prix d’une lecture en streaming est fluctuant et dépend, comme évoqué, de nombreux facteurs et acteurs autour de l’artiste. Ainsi, le prix annoncé de 0,0039 euros est susceptible de varier d’un artiste à l’autre.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.