Un bébé avec un casque de réalité virtuel sur un décors retrofuturiste

Aurélien a grandi dans le métavers : « Je gagne ma vie sur Roblox depuis que j'ai 15 ans »

© Oksana-Bondar

Il a créé son premier jeu à 11 ans, gagné sa première paye à 15 et a co-organisé le concert virtuel de Lil Nas X à 19. Itinéraire d’Aurélien, qui a fait de Roblox son école puis son entreprise. Un avant-goût du monde de demain ?

Aurélien est un enfant de Roblox. « J’ai découvert la plateforme de jeux à 11 ans. À cette époque je cherchais surtout à jouer à de petits jeux en ligne gratuits. Rapidement, j’ai vu que je pouvais créer des jeux, juste pour m’amuser. Je me suis beaucoup investi dessus jusqu’à commencer à gagner de l’argent. Finalement, c'est devenu mon métier ». Sous le pseudo de Chichine, Aurélien est devenu développeur professionnel de jeux vidéo. Il a monté sa propre entreprise appelée Sciefish tout en devenant, en 2019, salarié de la plateforme. À ce titre, il a même participé à la création du concert virtuel de la super star Lil Nas X, diffusé pendant le confinement et qui a généré près de 32 millions de vues. Dans l’univers de Roblox, la plateforme aux 40 millions de jeux et aux 43,2 millions de joueurs quotidiens, le parcours d’Aurélien tient lieu d’exemple. Mais aussi de promesse pour toute une génération. À tort ? À raison ?  

Roblox, la fabrique d'ados développeurs

Le parcours d'Aurélien sur Roblox semble s'être déroulé comme celui que d'autres vivent pendant leurs années d'études. Tranquillement et par étapes. « J’ai fait mon premier jeu vers 12 ans, raconte-t-il. Il s’agissait de mettre son avatar sur une balle instable et de le faire tenir le plus longtemps possible. Une trentaine de personnes l’ont essayé, ce qui est bien pour une toute première production. » Cette première expérience lui a permis d’apprendre les rudiments de la fabrication de jeux vidéo et les différentes compétences qu’il faut maîtriser pour sortir un titre. L’interface de création de jeux proposée par Roblox est très simplifiée. Elle est conçue pour permettre aux plus jeunes de l’utiliser sans y connaître grand-chose en informatique. On y trouve un outil de modélisation et de construction qui permet de créer des environnements en trois dimensions. Toute une section est consacrée au code pour pouvoir gérer des scènes cryptées ou l’affichage vu par les joueurs. Il est donc possible d’entrer en douceur dans le monde du développement même si cela demande beaucoup de temps si l’on veut réellement progresser.

Comment obtenir les premiers succès payés en Robux

À 15 ans, notre créateur en herbe a voulu aller plus loin. « Roblox fonctionne comme un réseau social. Il est possible de contacter n’importe quelle personne dans un jeu quand son profil est en public. Du coup, je suis allé voir Simoon68, l’un de mes développeurs préférés qui travaillait justement sur son prochain jeu et je lui ai proposé mes services en tant que codeur. » Par simple accord oral et sans aucun contrat, Aurélien aka Chichine se met donc à coder sur le jeu Crash Course qui sortira en décembre 2015. C'est un succès – le jeu est même mis en avant par la plateforme sur sa chaîne YouTube, un formidable et très rare coup de pouce. Crash Course accueillera plus de 1,6 million de joueurs et permettra à Aurélien de gagner ses premiers euros… enfin presque.

Sur Roblox, la grande majorité des revenus sont versés en Robux, la cryptomonnaie interne du jeu. Cette dernière est « achetée » par les joueurs (ou plutôt les parents des joueurs qui sont, eux, généralement des enfants) au tarif de 10 euros les 800 Robux. Ils vont ensuite les dépenser dans les différents jeux, principalement en accessoires virtuels pour leur avatar ou bien en bonus pour les aider à gagner. De leur côté, les développeurs récupèrent cette monnaie et peuvent la convertir en vrais euros quand ils ont atteint la somme de 100 000 Robux sur leur compte (et qu’ils payent un abonnement mensuel leur donnant le droit d’accéder à cette fonctionnalité). Cependant, le taux de change n’est pas le même et un Robux s'échange contre 0,003 euros environ. Donc, 100 000 Robux correspondent environ à 300 euros. 

Roblox, une nouvelle école informatique ?

Aurélien utilise cette première paye pour acheter un ordinateur. Son bac en poche, il se dirige vers des études en informatique où il avoue s’ennuyer profondément. « Tout ce qu’il fallait savoir en développement, je le savais déjà, indique-t-il. Les devoirs qui demandaient 40 heures de travail, je les réalisais en une ou deux heures. Du coup, quand un ami qui travaillait déjà chez Roblox m’a proposé de rejoindre l’entreprise en tant que salarié, j’ai laissé tomber les études et je suis allé les voir ». Depuis 2019, il travaille au sein de la plateforme en tant que Developper Engagement Team. Concrètement, il anime la communauté des développeurs sur le forum qui leur est consacré, crée des tutoriels pour leur faciliter la vie et fait en sorte que ces jeunes utilisateurs, rarement plus vieux que 18 ans, puissent continuer à créer des jeux sur la plateforme.

Les utilisateurs travaillent-ils gratuitement ?

Pendant longtemps, Roblox a joué sur la connivence avec ses joueurs créant par passion. Il y a moins d’un an, la page « créer » sur laquelle il fallait se rendre pour commencer à construire son jeu indiquait aux utilisateurs qu’ils pouvaient « créer tout ce que leur imagination voulait », « atteindre des millions de joueurs avec leurs jeux » et « gagner de vrais gains » ( « Earn serious cash », dont la mention est visible à 3:30 dans la vidéo ci-dessous). La plateforme mettait en avant ses tops développeurs gagnant 2 millions de dollars par an. Aujourd'hui cette troisième incitation « gagner de vrais gains » a disparu, peu de temps après la diffusion, en décembre 2021, de ce documentaire de la chaîne People Make Game et intitulé « Comment Roblox exploite les jeunes développeurs ».

On y découvre que la plupart des créateurs de jeux ont moins de 18 ans et qu’ils fournissent un travail quasiment gratuit – très peu d’entre eux pouvant prétendre à une véritable rémunération. En effet, la répartition des gains entre les joueurs est extrêmement inéquitable au sein de Roblox. Interrogé au sujet de ces difficultés, Aurélien tient à remettre les choses dans leur contexte. « Depuis quelques années et surtout depuis le début de la pandémie, le nombre de personnes qui sont sur la plateforme a explosé, explique-t-il. Ça veut dire qu’il est devenu très difficile de voir son jeu mis en avant par la plateforme, car il y a beaucoup de concurrence. Réussir à faire un jeu vidéo à succès et gagner de l’argent sur Roblox est devenu extrêmement difficile si l’on est tout seul. Le mieux à présent, c’est de se spécialiser sur certaines compétences et de rejoindre des équipes qui sont déjà connues sur le réseau et dont les jeux ont bien performé ».

Réussir sur Roblox est de plus en plus difficile

Autrement dit, la plateforme Roblox a atteint une telle taille que la division du travail est devenue une nécessité à la fois technique, mais aussi économique (pour en savoir plus, voir notre article sur les différents métiers de Roblox). Mais pour en arriver là, il faut bien évidemment se former et expérimenter pour avoir de véritables compétences à proposer. « Les débuts sont généralement difficiles, poursuit Chichine. Ça prend quelques mois pour apprendre à maîtriser le code ou bien un outil de modelage en 3D. Il faut donc absolument trouver des communautés d'entraide sur les forums, avec des développeurs qui parlent ta langue et qui peuvent t'aider à progresser. À mon époque, j’ai dû apprendre le LUA (le langage de code utilisé par Roblox) par moi-même, il n’y avait pas vraiment de tutoriel ou d’endroit où poser mes questions ». Reste que réussir est dorénavant très difficile sur Roblox. Les ados en apprentissage sont dorénavant en compétition avec des développeurs professionnels qui ont rejoint la plateforme après son explosion en termes d’audience. Un jeu est jugé réussi quand il arrive à attirer une base de 50 à 100 000 visites chaque jour. Seule une poignée de titres y arrive et ils sont souvent le fait de studios déjà bien organisés. Ces derniers ont par exemple un nombre de Robux suffisant pour financer une campagne de publicité sur la plateforme. Autrement dit, sur Roblox, on peut toujours apprendre à créer des jeux vidéo, mais pour en vivre vraiment, il faut se spécialiser et se professionnaliser au sein d’un environnement simplifié, certes, mais aussi très fermé. Il est sans doute plus facile d'apprendre les aspects techniques mais plus difficile d'y faire son trou. Le seul qui a la garantie de s’en sortir, c’est finalement Roblox, qui dispose là d’un réservoir inépuisable de jeunes talents, ultra passionnés.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.