habillage
premium1
Pornhub

Un algorithme détectant les faux profils testé sur Pornhub

Le 15 juin 2017

Des informaticiens britanniques ont développé un algorithme capable de détecter des faux comptes sur Internet. Et c’est Pornhub qui en sera le premier cobaye.

Censé analyser deux variables majeures - l’âge et le sexe - l’outil devrait, à terme, être capable de dénicher les faux profils sur Facebook et Twitter. Afin d’évaluer les capacités de l’outil, les instigateurs du projet, des informaticiens basés à l’université d’Édimbourg, à l’université Queen Mary et au King’s College de Londres, se sont attaqués à la plateforme pornographique Pornhub, connue pour sa quantité de faux profils et dont l’existence a pour but de générer plus de vues ou d’escroquer les internautes.

Au total, près de 5 000 comptes ont été passés au peigne fin. En récoltant certaines données phares (sémantique des commentaires, interactions entre utilisateurs…), l’algorithme a pu analyser avec 90% de réussite le sexe et l’âge des utilisateurs aux profils suspicieux.

Résultat ?

Près de 40% des utilisateurs de Pornhub mentent sur leur âge et ¼ prétendent être du sexe opposé.

Plus surprenant encore, il semble que les femmes soient plus enclines à mentir sur leur sexe : « Les femmes, bien qu’en minorité parmi les utilisateurs du site, ont plus tendance, en proportion, à mentir sur leur sexe. L’étude s’est aussi penchée sur leurs motifs. Sans résultats supplémentaires, il est difficile d’être catégorique mais nous pensons qu’elles se font passer pour des hommes afin d’éviter un intérêt trop accru [de la part des autres utilisateurs] sur ces sites. », explique Yehia Elkhatib, en charge de l’analyse des données.

Un outil qui pourrait bien aider Facebook à lutter contre ces faux comptes qui pullulent (la plateforme en avait récemment supprimé près de 30 000).

Mieux encore, l’algorithme pourrait s’avérer efficace pour protéger les utilisateurs mineurs des contenus pornographiques et aider les modérateurs et les forces de l’ordre à lutter contre la pédopornographie et les prédateurs sexuels sur Internet.

Commentaires
  • Bah, y'a déjà des outils pour la reconnaissance faciale et reportant des attributs tels que l'âge qui fonctionnent très bien. Vous vous souvenez du foin fait autour d'un fameux "Facezam"... et bien, allez regarder sur le store de Google car l'application existe bien et les développeurs ont fait du bon boulot. Peut-être aussi utile pour Pornhub finalement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.