premium1
habillage
boycott

Marques : la guerre du boycott est ouverte

Le 15 déc. 2016

Les internautes s'organisent pour boycotter marques et médias partisans depuis l'élection de Donald Trump.

Breitbart est un média contesté pour ses articles misogynes, antisémites et anti-LGBT. Il était dirigé par Steve Bannon, directeur de campagne de Donald Trump, qui sera bientôt à la Maison Blanche en tant que "chief strategist" et "Senior Counselor" du nouveau Président Américain.

Ces liens intimes avec Donald Trump ont mis le média sur le devant de la scène, ainsi que les marques qui y faisaient de la publicité... Elles ont alors été nombreuses à retirer leurs investissements sous la pression des audiences anti-trump et/ou par conviction comme l'a par exemple fait la marque Kellogg's au début du mois de décembre. Dans l'autre camp, les pro-Trump boycottaient les marques qui désinvestissaient le média.

Ce qui pouvait sembler être un feu de paille autour de la frénésie présidentielle, prend des allures d'incendie interminable puisque le combat perdure toujours en s'organisant chaque jour un peu plus.

Alors que Breitbart se vante d'avoir franchit les 400 000 signatures

et que certains aiment voir un lien entre le mouvement #dumpkelloggs et le cours de bourse de la marque (n'oublions pas que sur la même période la marque a été pointée du doigt par Amnesty International pour le travail forcé des enfants).

La résistance des anti-Breitbart s'organise derrière un compte Twitter étendard, celui de Sleeping Giants qui a pour mission de stopper les médias propageant des propos racistes en interpellant les marques qui font de la publicité sur ces sites. Créé en novembre 2016, le compte est déjà suivi par près de 19 000 personnes. Pour rallier sa cause, le mouvement donne les armes aux citoyens.

On peut ainsi lire sur le compte du mouvement, en tweet épinglé, la stratégie préconisée :

  1. Allez sur le site de Breitbart et faites une capture d'écran d'une publicité à côté du contenu du site
  2. Tweetez votre capture d'écran en mentionnant la marque de façon polie et inoffensive
  3. Mentionnez notre compte Twitter @slpng_giants pour que nous puissions suivre l'évolution

 


Rentre-t-on dans une guerre sans fin entre pro et anti ?

 

A noter, que la version européenne existe depuis le mois de décembre mais qu'elle ne connait pas encore le même succès avec moins de 500 followers.

Jeremy Lopes - Le 15 déc. 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.