habillage
premium 1
premium 1
une fille avec des grosse bagues et des collier en or.

Patreon, OnlyFans, uTip : ces plateformes qui soutiennent l’économie de la passion

Le 13 oct. 2020

Le salariat est mort ? Vive l'économie de la passion où les auto-entrepreneurs font payer leur communauté de fans. Tour d'horizon des nouvelles plateformes qui jouent les intermédiaires.

Attention ! Une petite révolution se joue pour les créateurs de contenus. Longtemps contraints par un système de rémunération basé sur les revenus publicitaires de plateformes comme YouTube, ils veulent trouver des modèles de rémunération complémentaires ou alternatifs. Que ça soit Patreon, qui vient juste d’ouvrir un bureau en France (ce qui évite les échanges en dollars), uTip,  Substack ou OnlyFans, le Web entre de plain-pied dans l’économie de la passion. Désormais ce sont les fans qui vont payer. Petit tour des plateformes qui se proposent de jouer aux intermédiaires.

Patreon et Tipee: les deux soutiens de la création Web

Difficile de séparer ces deux plateformes, tant elles offrent le même service. Les créateurs de contenus qui s’inscrivent dessus proposent à leur communauté différents paliers de soutien pouvant aller du micro-don de quelques euros à un soutien mensuel conséquent. Les deux proposent des commissions réduites (de l’ordre de 5 à 8 %) et un paiement en euros.

La seule différence se fait au niveau des interactions avec les contributeurs. Sur Tipee, il est possible de proposer des contreparties et des posts de blog, mais en général, la plateforme sert de moyen de financement à des créateurs dont le contenu est déjà public et gratuit sur le web. À l’inverse, Patreon offre un statut plus exclusif aux contributeurs qui peuvent voir sur la plateforme des créations qui ne sont pas disponibles autrement. S’ajoute à cela la possibilité de montrer des corps nus sur Patreon, qui sans aller dans le contenu pornographique, ouvre la voie à de nombreux graphistes, photographes et cosplayeuses spécialisés dans le domaine érotique.

Qui les utilise :
Tipeee : Une grande partie du YouTube français comme ThinkerView, DirtyBiology ou Nota Bene.
Patreon : la maison de production de podcasts Qualiter, la vlogueuse Solange te parle...

OkPal : le crowdfunding sans contreparties

Cette division créée par la plateforme de crowdfunding Ulule est en quelque sorte la version « simplifiée » de cette dernière. Concrètement, les utilisateurs peuvent réaliser un don unique ou régulier, sans contreparties aux initiatives qu'ils veulent soutenir. Côté créateurs de contenus, ils peuvent récupérer l’argent à tout moment tandis qu’Okpal ne prélève que 5% de commission.

Qui l’utilise ? : la newsletter TechTrash ou les sites Le Média, Reporterre, Causeur ou Arrêt sur Image.

UTip : la plateforme de financement en plein virage

Créée en France en 2017, la plateforme avait un concept plutôt novateur à l’époque : permettre aux internautes les moins fortunés (les plus jeunes en général) de regarder quelques publicités afin de reverser un peu d’argent à leur créateur favori. Cette option a cependant été retirée en juillet 2020 à cause de la baisse du prix de la publicité. Qu'à cela ne tienne, uTip a changé son fusil d’épaule en proposant une sorte de réseau social personnalisé. Les internautes peuvent s’abonner à la page de leur créateur favori et recevoir directement leurs tweets, leurs posts Instagram ou leurs vidéos sans avoir à naviguer d’une plateforme à l’autre. Il est bien évidemment toujours possible de réaliser des dons occasionnels ou réguliers.

Qui l’utilise : là aussi beaucoup de Youtubeurs qui cumulent souvent Tipeee et uTip comme Un Creatif, InThePanda, Hygiène mentale…

OnlyFans : l’Instagram porno payant

On ne présente plus la plateforme qui a décidé de court-circuiter les circuits habituels de l’industrie du porno. Plutôt que de dépendre d’une plateforme ou d’un producteur malveillant, OnlyFans permet aux femmes ou aux hommes voulant produire des vidéos, des photos ou même des sextos personnalisés d’être directement rémunérés par leurs abonnés. La plateforme, qui prend environ 20% de commission, permet aussi aux travailleuses et travailleurs du sexe de récolter des pourboires de 100 dollars maximum.

Qui l’utilise : il n’y pas que des star du porno sur OnlyFans – la chanteuse Cardi B ou l’acteur de Teen Wolf, Tyler Posey, sont aussi sur la plateforme. Pour le reste, on vous laisse chercher par vous-même.

Substack : la newsletter payante

Refuge des journalistes et des écrivains capable de mobiliser une communauté fidèle et prête à payer, la plateforme de newsletter a complètement explosé depuis un an. Les internautes ont la possibilité de s’abonner à une lettre d’information souvent très pointue pour un prix allant de 5 à 10 dollars. Certains médias comme The Dispatch ont déjà encaissé leurs premiers millions sur Substack.

Qui l’utilise : retrouvez notre top des newsletters Substack en cliquant sur le lien.

David-Julien Rahmil - Le 13 oct. 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.