premium2
Sur Instagram, la publicité est partout
© Prateek Katyal on Unsplash

Les sondages de marques envahissent Instagram

Le 29 juin 2021

Sur le réseau social, la pub s’infiltre partout. Désormais, au milieu des likes et abonnements, les sondages publicitaires ont une place de choix. 

Ce n'est pas forcément là où on les attendait, mais l’application détenue par Facebook a intégré dans l'onglet d'activité des sondages publicitaires.

Les photos délogées par les publicités

Depuis le rachat de l’application en 2012, Facebook a repensé l'ergonomie d'Instagram : de plateforme d'inspiration visuelle, elle se transforme en plateforme optimisée pour générer des ventes. D’abord apparus dans les fils d’actualité, les contenus sponsorisés jonchent les stories et l’espace découverte. L'application a également relégué l’espace de likes et d’abonnements à un coin réduit, au profit d’une importante marketplace.

Dernier ajout en date en faveur des marques : au milieu de l'onglet d’activité, Instagram propose de répondre aux enquêtes de marques diverses, afin de récolter des avis sur leurs propositions. Et tous les secteurs sont concernés : de l'électronique au retail, tout y passe !

Instagram n'a pas inventé la pratique. Depuis quelque temps, YouTube a développé le même système et sollicite régulièrement les internautes pour répondre à des sondages avant de lancer une vidéo. De plateformes créatives à panneaux publicitaires, il n'y a qu'une fonctionnalité.

Exemple d'un sondage sur YouTube

Privilégier les marques aux créateurs

L'omniprésence de contenus publicitaires et secondaires incite l'algorithme d'Instagram à « shadowban » (invisibliser) certains comptes. Résultat ? Des fils d'actualité qui sont parfois bien éloignés des centres d'intérêt des internautes. Pour pallier la superficialité de leur feed, certains jeunes investissent des applis « anti-Instagram ». Des plateformes comme BeReal évitent de tomber dans une surcharge publicitaire. La contrepartie n'est pas forcément plus réjouissante : véritable aspirateur à données, l'application suit à la trace les personnes qui l'utilisent. Mais son esthétique donne l'impression de plus d'authenticité et de se connecter à l’essentiel.

Marin Tézenas - Le 29 juin 2021
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.