habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Une femme en train de télétravailler dans son appartement
© Ekaterina Bolovtsova via Pexels

Nouveau job : responsable du télétravail

Le 18 nov. 2020

Ça n'a échappé à personne : la pandémie a accéléré nos usages en matière de télétravail. Résultat : les entreprises se dotent de profils dédiés pour faciliter la démarche. Et il y a du boulot.

Après les chief covid officers et les chief freelance officers, la pandémie voit naître un nouveau job : responsable du télétravail ! Il faut dire que, bon gré mal gré, la pratique s’est démocratisée en entreprise au fil des confinements. Certains géants de la tech ont d’ailleurs annoncé la généralisation du télétravail jusqu’à l’été 2021. Chez Twitter, on va plus loin en autorisant le télétravail à vie. Et pour que tout se passe bien et éviter les drames, les boîtes recrutent des profils dédiés.

Facebook recrute !

La personne en charge du télétravail doit identifier les étapes nécessaires avant l’instauration du télétravail (matériel, horaires…), mais aussi assurer une forme de cohésion et de culture commune à distance. Et puisque Facebook impose à ses équipes de faire du télétravail jusqu’à l’été prochain, il est tout naturel que l’entreprise recrute à ce poste. Pour obtenir le job, il faut faire preuve d’une « pensée stratégique », savoir « travailler en collaboration », et s’appuyer sur une « passion pour la conception d’expérience, de process, et de la conduite du changement ».

S’intéresser au télétravail, c’est aussi repenser les bureaux

« La personne qui nous rejoindra devra définir ce que veut dire travailler chez Facebook », indique Brynn Harrington, vice president of people growth, dans les colonnes de Fast Company. La nouvelle recrue devra s’occuper autant des équipes qui travaillent à distance que de celles qui sont sur le campus. Parce qu’en commençant à s’intéresser au home office, c’est toute notre conception du travail qui est remise en cause. « Nous ne pouvons pas nous contenter de créer une expérience complète de télétravail sans repenser les bureaux. »

La tendance pourrait bien germer au-delà de la Silicon Valley. Reste à savoir ce que deviendront ces pros du télétravail une fois que la transition sera achevée et qu'il n'y aura plus personne à former...

Mélanie Roosen - Le 18 nov. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.