habillage
premium1
premium1
Un ordinateur portable affichant un smiley colérique
© Montage img Trinity Nguyen & Freestocks

Sans RH et en visio : les entretiens d’embauche en confinement

Le 9 nov. 2020

La crise économique et sanitaire repense les usages professionnels. Et les entretiens d’embauche n’échappent pas à la règle.

Avec le confinement, on aurait pu penser que les entretiens d’embauche allaient, naturellement, se transposer en visio. Les recruteurs d’un côté de l’écran ; les personnes qui postulent de l’autre. Et bien figurez-vous que le procédé pourrait être (encore) moins convivial... Les boîtes proposent de plus en plus de passer des entretiens sans RH : désormais, il faut se filmer en train de répondre à des questions pré-établies pour avoir le job.

Une pratique décriée… de plus en plus adoptée

Alors comment ça se passe, un entretien en vidéo différé ? On se connecte à une plateforme, on découvre les questions des recruteurs, et on se filme en train d’y répondre, le tout de façon chronométrée. Pas super friendly, sans compter que c’est une intelligence artificielle qui se charge ensuite de faire le premier tri. Les avantages promis ? Faire gagner du temps aux DRH et les débarrasser « des tâches inutiles et répétitives ». Les craintes brandies ? Une I.A. ne pourra jamais faire le boulot d’un être humain, et ne sera pas capable d’interpréter les émotions de celles et ceux qui postulent. En tout cas, l’idée séduit : la BBC note une nette augmentation de la pratique depuis le début de la pandémie.

Mais à quoi servent les DRH ?

Un procédé qui peut s’avérer au mieux déroutant, au pire franchement traumatisant pour les personnes en recherche d’emploi. Il faut dire que rien ne prépare à ce type d’exercice auquel il est facile de se planter. Côté DRH, ce n’est pas non plus réjouissant. Leur rôle est de plus en plus questionné. Un sondage révélait récemment qu’en entreprise, les équipes ne font plus confiance aux RH pour régler les problèmes internes. Étrange qu'à l'heure où les entreprises ne cessent de clamer vouloir « miser sur l'humain », on remplace les ressources humaines par l'intelligence artificielle... 

Mélanie Roosen - Le 9 nov. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.