habillage
Un groupe de freelances autour d'une table
© Vasyl Dolmatov via Getty Images

Nouveau job : Chief Freelance Officer

Le 24 juin 2020

Alors que certains métiers sont mis en danger par la crise du Covid-19, de nouvelles fonctions émergent.

Le rapport entre les freelances et les DRH n’a rien d’aisé : souvent considérés comme des « bouche-trous », ces profils intriguent autant qu’ils questionnent les entreprises les plus traditionnelles.

Pourtant, en mai 2019, ils étaient entre 1 et 2,3 millions en France. Un nombre en constante augmentation. Il faut dire que les freelances subiraient moins de stress que les autres travailleurs et travailleuses... Et avec la crise du Covid-19 et son lot de remises en question, cette statistique pourrait encore grimper. Au point de légitimer une fonction naissante : celle de Chief Freelance Officer.

S’occuper de celles et ceux qui ne baignent pas dans la culture d’entreprise

À l’inverse des DRH, dont le rôle est de faire infuser une culture commune aux équipes, le Chief Freelance Officer doit composer avec des gens qui n’ont pas ce socle commun. « Le freelance est un partenaire qui doit tout le temps se réadapter », rappelait Agathe Kenesi, CFO chez Digital Village dans les colonnes de Capital. La tâche est ample. Il s’agit de recruter, former et fidéliser ces profils qui changent parfois souvent d’entreprise (voire de métier). Sur cette dernière partie, il ne devrait pas y avoir trop de problème : 47% des freelances souhaitent des missions longues (entre un et six mois), et 64% voudraient travailler régulièrement avec le même client, selon une étude menée par la plateforme Malt et l’agence Angie.

Tous les secteurs sont concernés

Il ne s’agit pas ici d’un job créé exclusivement pour les métiers de com’, d'art ou de contenus : le groupe minier Rio Tinto a créé un poste de « manager des talents externes » pour assurer ses relations avec les géologues ou ingénieur.e.s qui travaillent de façon indépendante.

Faire appel à des plateformes

Quand les structures ne permettent pas au CFO de dénicher et gérer les freelances, certaines plateformes proposent de prendre le relai. C’est le cas d’Adequancy, une plateforme qui met en relation les entreprises et les managers de transition – et qui vient de développer une offre spéciale « Chief Covid Officer » -, de Fiverr, place de marché en ligne pour les personnes indépendantes ou de Malt, qui se présente comme l’acteur n°1 en Europe pour trouver les meilleurs freelances.

Mélanie Roosen - Le 24 juin 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.