habillage
premium1
premium1
Un concept de ville flottante par Seasteading

La ville du futur flotte et n'a pas de gouvernement

Le 27 nov. 2017

Le gouvernement de Polynésie Française a validé la construction d’îles artificielles, qui pourraient bientôt être habitées.

Le « seasteading », c’est cette utopie des temps modernes qui vise à créer des îles indépendantes sur l’eau. Défendue par le Seasteading Institute depuis 2008, cette ambition pourrait permettre à la fois d’être une réponse au réchauffement climatique et à la montée des eaux, mais aussi de repenser les fonctionnements traditionnels des pays du monde moderne.
Patri Friedman, ex-employé de Google, a fondé cet institut un peu particulier grâce aux investissements d’un autre illuminé de la Silicon Valley : Peter Thiel, fondateur de PayPal. Dans un essai rédigé en 2009, ce dernier imaginait les villes flottantes comme le potentiel inexploré entre « le cyberespace et l’espace ». Dans les eaux internationales, les adeptes du concept espèrent construire des lieux où tout serait à réinventer, y compris les codes traditionnels de la société – gouvernements compris.
The Inside Story of Floating Islands in French Polynesia
L’idée a de quoi séduire les déçus-ues du système actuel… et les rêveurs-euses : Joe Quirk, Président du Seasteading Institute, a toujours été fasciné par le festival Burning Man, où de plus en plus d’inventeurs-trices et d’innovateurs-trices se réunissent. « Quiconque se rend au Burning Man (…) sera fasciné par la façon dont les règles n’observent pas leurs paramètres habituels » a-t-il confié au New York Times. « Les gouvernements ne s’améliorent pas avec le temps. Ils sont coincés dans des pratiques d’autrefois ».

Un exemple de seasteading

Le projet pourrait bien se concrétiser dans les prochaines années : la Polynésie Française a récemment signé un accord permettant au Seasteading Institute de développer des îles flottantes dans un espace dédié, avec des règles économiques et politiques propres. Pour mener à bien cette étape, les équipes ont créé une nouvelle entreprise : Blue Frontiers. « Cette collaboration initiée par les Tahitiens pourra créer des emplois, stimuler la croissance économique et favoriser la protection de l’environnement », a déclaré Randolph Henchken, Directeur Exécutif du Seasteading Institute.

Joe Quirk souhaite que ces villes d’un nouveau genre puissent voir le jour dès 2050. « Je veux en voir des milliers, et j’espère que chacune aura son propre mode de fonctionnement ».

Prêts-êtes à prendre le large ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour