Orion autour de la Lune

Mission Artémis : retour des hommes sur la Lune d'ici 2030

© NASA

Selon un responsable de la NASA, des Hommes vivront et travailleront sur la Lune dans moins de 10 ans.

Alors que la première des trois missions Artemis touche à sa fin, la promesse d'une vie humaine sur la Lune se confirme. Une première étape avant de s'envoler pour Mars.

Viser la Lune

Après deux tentatives de lancement échouées en août et septembre dernier, la NASA a lancé avec succès le 16 novembre 2022 sa première mission Artemis en orbite. La capsule Orion, module de service européen de l'ESA (European Space Agency) sans équipage, devrait revenir sur Terre le 11 décembre.

Retour des Hommes sur la Lune

Artemis I est la première d'une série : Artemis II embarquera à son bord quatre astronautes pour survoler la Lune en 2024. Si tout se déroule comme prévu, Artemis III (surnommée « la mission du retour de l'homme sur la Lune » par la NASA) permettra à des astronautes un alunissage d'ici 2027. Pour la première fois depuis Apollo 17 en 1972, deux astronautes, un homme et une femme, devraient poser le pied sur la Lune. « Ces vols d'essai démontreront les capacités dont nous avons besoin pour faire atterrir la première femme et le prochain homme sur la Lune d'ici 2024 et permettre des missions durables pour les décennies à venir », a indiqué Mike Sarafin, chef de mission Artemis.

Travailler et vivre sur la Lune avant 2030

Avec le succès de cette première étape qui visait à tester le fonctionnement de la nouvelle fusée, la promesse d'une vie humaine à long terme sur la Lune se confirme. L'objectif de la NASA est clair : « Aller sur notre satellite c’est une chose, y rester, c’est ça le vrai objectif ». Une nouvelle qui réjouit Howard Hu, responsable du programme Orion à la NASA : « Nous allons envoyer des gens à la surface et ils vont vivre sur cette surface et faire de la science ». En effet, à l'issue de la troisième phase du projet, des missions de suivi devraient conduire au développement d'une passerelle lunaire (une station spatiale en orbite autour de la lune) qui permettra d'installer une base permanente à la surface de la Lune pour héberger des astronautes. Pour quoi faire ? Récupérer des informations sur le satellite naturel de la Terre et réunir des informations de biologie spatiale.

Objectif Mars

Mais ce n'est pas tout. Le programme Artemis, qui a coûté à ce jour 37 milliards de dollars et atteindra 90 milliards de dollars d'ici 2025, sert un objectif plus lointain : rejoindre Mars. Les astronautes qui exploreront la Lune auront notamment pour mission de rechercher la présence d'eau au pôle Sud de la Lune. Si c'est le cas, le précieux liquide pourrait être converti afin de fournir du carburant à de futures fusées qui auront pour destination la planète rouge. « Nous utiliserons ce que nous apprendrons sur et autour de la Lune pour faire le prochain pas de géant, envoyer les premiers astronautes sur Mars », a déclaré la NASA.

Le saviez-vous ? Artemis I vient de battre le record de distance à la Terre d'un véhicule spatial conçu pour transporter des humains. Ainsi, Orion s'est trouvé fin novembre dernier à près de 435 000 kilomètres de la Terre. Le précédent record était détenu par le véhicule d'Apollo 13 (avril 1970) qui s'était retrouvé à 400 170 kilomètres de la Terre.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.