premium
premium
Hommes d'affaire tenant des petites malettes marchent sur la lune
© photovideostock via Getty Images

La Lune est sur le point de devenir un business juteux

Le 11 sept. 2020

La NASA offre 15 000 dollars à toute entreprise capable de collecter des échantillons de sol lunaire. Un appel d’offres inédit qui ouvre la voie au commerce de matériaux extraterrestres.

Le commerce de matériaux lunaires est officiellement en marche. La NASA a annoncé jeudi 10 septembre 2020 vouloir acheter de la roche et de la poussière lunaires auprès de fournisseurs privés. Les entreprises capables de prouver qu’elles ont réussi à collecter et conditionner des échantillons de sol lunaire recevront entre 15 000 et 20 000 dollars. L’appel d’offre précise qu’elles pourront laisser l’échantillon sur place, la NASA se chargera de le récupérer.

C'est parti pour la ruée vers l'or lunaire

Si une entreprise répond à cet appel d’offres inédit, ce sera la première transaction de ressources extraterrestres, note The Verge. Une fois la transaction opérée, la NASA deviendra propriétaire de l’échantillon.

La libéralisation de l’espace lunaire fait partie de la politique des États-Unis depuis 2015. En avril 2020, Donald Trump a réaffirmé cette volonté avec un traité encourageant les entités privées à exploiter les ressources spatiales. Une décision qui bouscule le consensus international . Certains scientifiques sont par ailleurs inquiets des conséquences que pourraient avoir l’exploitation et le commerce des ressources minières de la lune – on connaît celles de la surexploitation des ressources minières terrestres et ce n'est pas joyeux...

Une personnalité juridique pour protéger la Lune ?

C’est le cas d’Alice Gorman, une chercheuse australienne, qui a récemment proposé de doter la lune d’une personnalité juridique. De quoi la protéger de cette nouvelle ruée vers l’or selon elle.

De la roche lunaire, mais pour quoi faire au juste ? Il y a une très forte demande de matériaux lunaires chez les scientifiques, précise le MIT Technology Review. Tous les matériaux que possède la NASA aujourd’hui proviennent majoritairement du programme Apollo. Collecter du régolithe permet de mieux connaître l'astre de la nuit, et surtout d'apprendre comment exploiter certains éléments contenus dans la roche lunaire en vue de prochaines expéditions (le fer et l'oxygène par exemple). Mais cet appel d’offres ouvre surtout la voie au commerce de ressources minières lunaires particulièrement convoitées (qui elles ne sont pas en surface de la lune comme le régolithe) comme l’hélium-3, l’eau et les terres rares (utilisées dans nos appareils électroniques notamment).

Marine Protais - Le 11 sept. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.