premium 1
premium 1 mobile
Faire pousser des légumes dans l'espace

Comment nous ferons pousser des plantes sur Mars

Le 4 mai 2017

Alors que la conquête spatiale ne relève plus de la science-fiction, la NASA dévoile un prototype qui pourrait permettre de faire pousser plantes et légumes sur d’autres planètes.

Comprendre les mystères de l’univers, découvrir les confins de l’espace, et tant qu’à faire, coloniser de nouvelles planètes : la conquête de l’espace est au cœur des enjeux des marques et des scientifiques.

En tête de proue, la NASA, évidemment. Récemment, l’administration a levé le voile sur un prototype de serre gonflable, qui pourrait permettre de cultiver des végétaux sur d’autres planètes. La prouesse, déjà possible à bord de l’ISS, permettrait de remplir un objectif alimentaire et biologique. « Nous travaillons avec une équipe de scientifiques, ingénieurs et petites entreprises à l’Université d’Arizona pour développer un système en circuit fermé », explique le Dr Ray Wheeler, scientifique du Kennedy Space Center en Floride. « L’idée est d’utiliser les plantes pour absorber le dioxyde de carbone, produire de la nourriture et de l’oxygène ».

Cultiver des plantes dans l'espace

Le prototype est constitué d’une « serre » gonflable capable d’abriter les plantes, d’opérer un renouvellement de l’air, et le recyclage de l’eau et des déchets grâce à un système de bio-régénération.

  • Les astronautes expirent du dioxyde de carbone, qui est par la suite introduit dans la serre afin que les plantes puissent opérer une photosynthèse.
  • L’eau est introduite sur le site lunaire ou martien, oxygénée et minéralisée, afin de nourrir les racines des plantes avant de revenir au système de stockage.

Pour l’instant, le type de plantes, graines et matériaux à emmener dans l’espace reste en cours d’études. Apprendre ce qui pourra ou non être cultivé sera d’une importance cruciale pour les premiers colons.

« Nous imitons l’environnement que les plantes pourraient avoir sur Terre », explique le Dr Gene Giacomelli, directeur du Controlled Environment Agriculture Center à l’Université d’Arizona. « Le système entier représente, à échelle réduite, le système biologique que nous avons sur Terre ». Parmi les étapes à venir, le développement de modèles informatiques pour simuler l’efficacité du système, notamment en ce qui concerne le niveau d’oxygène.

Si les prototypes ont vocation à évoluer, ceux qui ont été présentés sont pour l’instant constitués de cylindres de près de 6 mètres de long. Pour les protéger des radiations de l’espace, les serres seraient enterrées sous la surface. La lumière du soleil pourrait être captée puis transmise à la serre par fibre optique.

« Il est intéressant d’emmener nos compagnons terrestres avec nous », conclut Ray Wheeler. « Les serres proposent une approche plus durable et autonome, dans l’idée d’une exploration sur le long terme de la Lune, de Mars, et des autres planètes ».

Vers l’infini…

Commentaires
  • bonjour, c'est vraiment tres bien comme systeme et je peux que féliçiter toutes les personnes qui travaillent sur se projet. merçi la NASA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.